Une terrifiante Halloween

Maryse Rouy

9,95 CAD$

Résumé

• Après avoir conquis le cœur des adultes, Maryse Rouy partage maintenant son goût pour les histoires avec les enfants.
• Un récit à donner des frissons le soir de l’Halloween.
• Un livre de la collection Gulliver, qui s’adresse aux enfants de 9 ans et plus.
Blondine déteste passer ses soirées toute seule. Cela ne change rien au fait que son père n’est jamais là et que sa mère rentre souvent très tard. Par bonheur, elle a Patou pour lui tenir compagnie. Grâce à sa chienne, elle se sent un peu moins triste et abandonnée.
Un soir qu’elle est seule à la maison, occupée à chercher quelque chose à faire pour tromper son ennui, Blondine reçoit un mystérieux coup de téléphone. La voix inconnue l’appelle par son nom. C’est même à elle qu’elle veut parler. Inquiète, Blondine se souvient que sa mère ne veut pas qu’elle parle à des inconnus. Mais l’homme sait si bien trouver les mots qui la consolent. Et le plus extraordinaire, c’est qu’il prétend être magicien !
Lorsqu’elle apprend que, non seulement ses parents vont se séparer, mais qu’aucun des deux ne veut garder Patou, Blondine est plus malheureuse que jamais. Tellement malheureuse qu’elle n’a plus vraiment hâte à l’Halloween, qui approche à grands pas. C’est pourtant le soir de l’Halloween qu’elle rencontrera pour la première fois son ami le magicien... et découvrira son vrai visage.

Maryse Rouy

Après avoir longtemps conjugué l’enseignement et l’écriture romanesque, Maryse Rouy se consacre aujourd’hui...

Après avoir longtemps conjugué l’enseignement et l’écriture romanesque, Maryse Rouy se consacre aujourd’hui exclusivement à son métier de...

Après avoir longtemps conjugué l’enseignement et l’écriture romanesque, Maryse Rouy se consacre aujourd’hui exclusivement à son métier de romancière, ce qui réjouira tous ceux...

Après avoir longtemps conjugué l’enseignement et l’écriture romanesque, Maryse Rouy se consacre aujourd’hui exclusivement à son métier de romancière, ce qui réjouira tous ceux qui ont lu ses grands romans historiques, notamment Azalaïs ou la Vie courtoise, Mary l’Irlandaise et Au nom de Compostelle. Avec la tétralogie Une jeune femme en guerre, l’auteure nous offre une œuvre...

Après avoir longtemps conjugué l’enseignement et l’écriture romanesque, Maryse Rouy se consacre aujourd’hui exclusivement à son métier de romancière, ce qui réjouira tous ceux qui ont lu ses grands romans historiques, notamment Azalaïs ou la Vie courtoise, Mary l’Irlandaise et Au nom de Compostelle. Avec la tétralogie ...

Après avoir longtemps conjugué l’enseignement et l’écriture romanesque, Maryse Rouy se consacre aujourd’hui exclusivement à son métier de romancière, ce qui réjouira tous ceux qui ont lu ses grands romans historiques, notamment Azalaïs ou la Vie courtoise, Mary l’Irlandaise et Au nom de Compostelle. Avec la tétralogie Une jeune femme en guerre, l’auteure nous offre une œuvre poignante...

Extrait

à Louise, Gérald,
Renaud et Laurent.

Je remercie vivement mon amie
Micheline Couture pour ses lectures
du manuscrit, ses conseils, sa patience,
sa compréhension, sa complicité.

Chapitre 1

Tous les soirs, au retour de l’école, c’est une fête pour Blondine de retrouver Patou. Elle flatte longuement la grande chienne blanche qui exprime son bonheur par des coups de langue, de petits aboiements brefs et une agitation frénétique de la queue. Quand la petite fille et la chienne ont chacune bien montré leur joie de se revoir, Blondine crie:
_ Lise, es-tu là?
Personne ne répond. Sa mère n’est pas rentrée. Elle ne prend pas la peine d’appeler son père: il n’est jamais là. Elle suit Patou dans la cuisine et se sert un verre de lait. Un papier, sur la table, attire son attention.
Je ne rentrerai pas avant huit heures. Réchauffe au micro-ondes le plat que j’ai laissé dans le frigidaire. Fais tes devoirs, prends ton bain et couche-toi de bonne heure. Je viendrai te donner des becs en rentrant. Lise.
Blondine déteste ces soirées ou elle est toute seule. Elle s’ennuie et se sent abandonnée. Par bonheur, Patou est là. Comme si elle comprenait sa tristesse, la chienne vient lui lécher la joue. Blondine prend la bête par le cou et enfouit son visage dans l’épaisse fourrure. Au bout d’un moment, elle se sent mieux.
_ Viens, dit-elle à la chienne, allons jouer dans le jardin!
Blondine a envie de téléphoner à Élodie pour parler de l’Halloween qui approche, mais son amie doit être en train de souper. Tant pis. Ce sera pour demain, en partant de l’école. Elle soupire. Il est tôt encore. Que va-t-elle faire durant toute cette longue soirée?
Pour passer le temps, elle mange. Sans appétit. Lise, pourtant, a pris soin de lui laisser le plat qu’elle préfère: une bonne lasagne recouverte d’une épaisse couche de fromage. Mais même la lasagne paraît moins bonne quand on s’ennuie.
Blondine traîne d’une pièce à l’autre, allume la télévision, l’éteint, ouvre un livre de classe, mais n’arrive pas à se concentrer sur son travail.

Collection
Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 116 p.
Dimensions 10,2 cm x 17,8 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...