Rouge Poison

Michèle Marineau

Illustrations de Carl Pelletier

12,95 CAD$

Résumé

Qu’est-il arrivé à Andrew, Julie-Anne et Mathieu, tous morts d’une surdose d’anticoagulant? Qui s’est attaqué à ces jeunes du plateau Mont-Royal ? S’agit-il de meurtres en série? Y aura-t-il d’autres victimes? Autant de questions que se posent Sabine et Xavier, personnages que les lecteurs avaient découverts dans L’Homme du Cheshire. Cette fois, ils sont au cœur d’une véritable enquête que mène le policier Pierre Ross, le père de Sabine. Qui réussira à élucider cette sombre intrigue ? Comment Pierre Ross réagira-t-il quand il réalisera que sa fille joue au détective alors qu’il s’agit de traquer un assassin? Perspicaces et têtus, ces deux-là ne sont pas au bout de leurs peines...

Michèle Marineau

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée....

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée. Elle a remporté à deux reprises le Prix du Gouverneur général, d’abord en 1988 avec son premier roman, Cassiopée - L’Été polonais, puis en 1993 avec La Route de Chlifa, qui lui a valu la même année le...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée. Elle a remporté à deux reprises le Prix du Gouverneur général, d’abord en 1988 avec son premier roman, Cassiopée - L’Été polonais, puis en...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée. Elle a remporté à deux reprises le Prix du Gouverneur général, d’abord en 1988 avec son premier roman, Cassiopée - L’Été polonais, puis en 1993 avec La Route de Chlifa, qui lui a valu la même année le prix...

Carl Pelletier

Extrait

Dans une petite salle attenant à la basilique, les garçons de la chorale achèvent d’enfiler leur aube, de nouer leur ceinturon, de rattacher leurs lacets. Félix Corriveau et Benoît Doucet ne retrouvent pas leurs cartables de musique. Louis-Albert Sauvageau-Goyette a perdu un soulier. Jérôme Fafard et Mathieu Lozier sont en retard, comme d’habitude. André Chamberland, le directeur de la chorale, peste et tempête, comme d’habitude.
« Ces deux-là, grogne-t-il, au prochain retard, je les expulse… »
Jérôme fait irruption, rouge et essoufflé, au moment où les autres commencent à prendre leurs rangs.
« Ce n’est pas trop tôt, ironise M. Chamberland. Et ton copain Mathieu, tu l’as oublié dans un ascenseur? »
« Non, monsieur, non. Il… il est… mort », souffle Jérôme, tête baissée.
Le temps semble se figer un moment. Les garçons se regardent les uns les autres, incapables de déterminer s’il s’agit d’une blague. Seule la respiration oppressée de Jérôme trouble le silence. Paul-Alexandre Toupin est le premier à réagir :
« Hé Fafard, le premier avril, c’est demain, au cas où tu ne le saurais pas. Tes poissons d’avril, garde-les donc pour plus tard. »
Jérôme relève la tête d’un coup sec.
« Puis toi, tes farces plates, garde-les donc pour toi! » lance-t-il avant d’éclater en sanglots.
C’est à ce moment-là que tout le monde comprend hors de tout doute que Mathieu est vraiment mort.

Téléchargement

Collection
Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 344 p.
Dimensions 10,5 cm x 17,8 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...