La Tendresse du serpent

Une aventure d’Alexandre Jobin, Tome 3

André Jacques

16,95 CAD$

Résumé

Des journalistes agressés, assassinés même, parce qu’ils enquêtent sur le crime organisé. Un frère et une soeur qui, illégalement entrés au Canada, tentent d’écouler des trésors artistiques chinois de provenance douteuse. Et un entrepreneur qui, pour satisfaire aux caprices de son épouse, veut acheter un mètre de livres anciens reliés en rouge pour décorer son salon. Peu à peu ces trois intrigues croiseront leurs fils pour former un noeud qu’Alexandre Jobin tentera de dénouer, à sa manière…
De Shanghai à Montréal, de Vale Perkins à Paris, une quête effrénée entraînera les personnages dans toute une série de poursuites où se mêlent groupes de motards, mafia russe, triades chinoises, hauts fonctionnaires corrompus et bien d’autres personnages louches. De la rue de la Commune à la rue Jean-Talon, du Chinatown à la Petite Italie, La Tendresse du serpent se veut aussi une sorte d’ode au boulevard Saint-Laurent, ce grand axe aux mille reflets, pivot de toutes les intrigues.

André Jacques

Longtemps professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art, André Jacques partage avec son héros l’amour de...

Longtemps professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art, André Jacques partage avec son héros l’amour de l’art et le goût pour le...

Longtemps professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art, André Jacques partage avec son héros l’amour de l’art et le goût pour le scotch de qualité. Vivant tant...

Longtemps professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art, André Jacques partage avec son héros l’amour de l’art et le goût pour le scotch de qualité. Vivant tant à Beaulac-Garthby qu’à Sherbrooke, il se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture. Son précédent roman, La Commanderie, a récemment été classé parmi « les dix incontournables du polar...

Longtemps professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art, André Jacques partage avec son héros l’amour de l’art et le goût pour le scotch de qualité. Vivant tant à Beaulac-Garthby qu’à Sherbrooke, il se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture. Son précédent roman, La Commanderie, a...

Longtemps professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art, André Jacques partage avec son héros l’amour de l’art et le goût pour le scotch de qualité. Vivant tant à Beaulac-Garthby qu’à Sherbrooke, il se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture. Son précédent roman, La Commanderie, a récemment été classé parmi « les dix incontournables du polar québécois...

Extrait

Dans l’écho de la chambre froide, on entendit un gémissement et les mots « Non, pitié !» suivis de trois sons étouffés : plop ! plop ! plop ! Puis plus rien, sauf les accords lointains de la clarinette. Pavel ressortit, éteignit la lumière et poussa la lourde porte qui se referma en produisant un léger sifflement. Comme une âme qui s’échappe.
Grigor Chukaliev sourit tristement, se signa à l’envers à la manière des orthodoxes et rejoignit Di Abruzzo qui arrivait à la porte.
— L’avantage d’une boucherie, vous voyez, c’est ça : une bonne insonorisation et des locaux propres. De la céramique blanche partout. Il suffit d’un peu de Javel et d’un boyau d’arrosage pour effacer toutes les traces. Tout-à-l’égout. Et même s’il reste un peu de sang… Ici, c’est normal.

Di Abruzzo monta dans la limousine blanche. Pendant un instant, il crut qu’il allait vomir sur la moquette immaculée.

Collection
Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 504 p.
Dimensions 12,7 cm x 18,4 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...