Le Québec en plein air

Pierre Bélec

Paul Larue

34,95 CAD$

Résumé

UNE HISTOIRE
Au fil des ans, les Québécois se sont dotés d’un immense domaine plein air : camps, bases, pourvoiries, réserves, parcs, routes verte ou bleue, sentiers pour la marche, le ski, la raquette…

UN PLAIDOYER
Les bienfaits d’un Québec en plein air ; une clé pour la santé, le tourisme et le développement durable.

DES SOUVENIRS
Rappel d’un temps où on ne se faisait pas prier pour aller jouer dehors.

DES COUPS DE CŒUR
Une vingtaine de propositions palpitantes pour s’initier au plein air en famille.

 

DES PHOTOS
Un cahier photo en couleur révélant la grande variété des destinations « nature » du Québec.

 

« Paul Larue et Pierre Bélec nous font faire un tour d’horizon d’un Québec fou de plein air, un exercice aussi nécessaire que fascinant, tant pour les initiés que les profanes, tant pour les professionnels que les parents, les enseignants, les élus… »
François Cardinal – Chroniqueur urbain, La Presse

Pierre Bélec

Dès les années 1960, Pierre participe à la création des premiers camps familiaux, à la fondation de la Fédération...

Dès les années 1960, Pierre participe à la création des premiers camps familiaux, à la fondation de la Fédération québécoise de la marche (1975) et...

Dès les années 1960, Pierre participe à la création des premiers camps familiaux, à la fondation de la Fédération québécoise de la marche (1975) et multiplie les véhicules...

Dès les années 1960, Pierre participe à la création des premiers camps familiaux, à la fondation de la Fédération québécoise de la marche (1975) et multiplie les véhicules promotionnels du plein air. Son cheval de bataille est aujourd’hui la croissance de la forêt urbaine, pour favoriser le plein air en ville.

Dès les années 1960, Pierre participe à la création des premiers camps familiaux, à la fondation de la Fédération québécoise de la marche (1975) et multiplie les véhicules promotionnels du plein air. Son cheval de bataille est aujourd’hui la croissance de la forêt urbaine, pour favoriser le plein air en ville.

Dès les années 1960, Pierre participe à la création des premiers camps familiaux, à la fondation de la Fédération québécoise de la marche (1975) et multiplie les véhicules promotionnels du plein air. Son cheval de bataille est aujourd’hui la croissance de la forêt urbaine, pour favoriser le plein air en ville.

Paul Larue

En 1962, Paul fonde la première base de plein air, Le P’tit Bonheur. Dès lors, il rassemble et inspire les acteurs du milieu...

En 1962, Paul fonde la première base de plein air, Le P’tit Bonheur. Dès lors, il rassemble et inspire les acteurs du milieu pour réclamer une...

En 1962, Paul fonde la première base de plein air, Le P’tit Bonheur. Dès lors, il rassemble et inspire les acteurs du milieu pour réclamer une reconnaissance officielle et...

En 1962, Paul fonde la première base de plein air, Le P’tit Bonheur. Dès lors, il rassemble et inspire les acteurs du milieu pour réclamer une reconnaissance officielle et démocratiser l’accès à la nature. Il ouvre plusieurs parcs à la pratique du plein air, dont celui du Mont-Tremblant.

En 1962, Paul fonde la première base de plein air, Le P’tit Bonheur. Dès lors, il rassemble et inspire les acteurs du milieu pour réclamer une reconnaissance officielle et démocratiser l’accès à la nature. Il ouvre plusieurs parcs à la pratique du plein air, dont celui du Mont-Tremblant.

En 1962, Paul fonde la première base de plein air, Le P’tit Bonheur. Dès lors, il rassemble et inspire les acteurs du milieu pour réclamer une reconnaissance officielle et démocratiser l’accès à la nature. Il ouvre plusieurs parcs à la pratique du plein air, dont celui du Mont-Tremblant.

Extrait

La nature pour tous
Adolescents, dans le Montréal de 1950, nous rêvions de lacs, de montagnes et de plages sablonneuses. Nous savions que ce paradis existait, mais comme la plupart des jeunes de familles modestes, nous n’y avions pas accès, si ce n’est en de rares occasions.
Depuis, on a aboli les clubs privés de chasse et de pêche, multiplié les camps de vacances, ouvert des bases de plein air, formé et fédéré des clubs de toutes sortes, cartographié les rivières canotables, tracé des pistes de ski de fond, réaménagé des parcs. Nous avons bénéficié ainsi d’une meilleure qualité de vie et d’une meilleure santé.
Beaucoup de Québécois se sont mis à regarder le pays avec des yeux neufs : ils l’ont admiré et ils y ont trouvé des saveurs nouvelles et des occasions d’affaires.
Ce livre est un appel à poursuivre cette exploration et à multiplier les découvertes, à aller plus loin que les générations qui vous ont précédés. Ce pays est à vous. Découvrez-le, aimez-le, protégez-le, tirez-en de meilleurs outils de développement.

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 304 p.
Dimensions 15,2 cm x 22,9 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...