Ma saison en enfer

130 jours de captivité aux mains d’Al-Qaïda

Robert R. Fowler

Traduction de Émile Martel et Nicole Perron-Martel

26,49 US$

Résumé

Le 14 décembre 2008, Robert Fowler, envoyé spécial du Secrétaire des Nations Unies au Niger, est enlevé par des membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Un véritable cauchemar commence alors. Accompagné dans sa captivité par son collègue Louis Guay, Robert Fowler a vécu, dormi et mangé avec ses ravisseurs pendant plus de quatre mois, ce qui lui a permis d’acquérir une connaissance de première main du mouvement terroriste le plus craint à l’échelle mondiale.

Pendant ces 130 jours infernaux, Robert Fowler a dû survivre aux conditions extrêmes caractéristiques du désert, entièrement à la merci du bon vouloir de ses ravisseurs à l’humeur changeante, en proie à la peur constante de mourir.

Son enlèvement, sa libération et ses interventions dans les médias par la suite ont contribué à jeter un éclairage nouveau sur la confrontation entre les démocraties occidentales et le fondamentalisme islamiste violent.

Dans Ma saison en enfer, Robert Fowler raconte sa captivité, avec une remarquable franchise et dans les moindres détails. Tout au long de son fascinant récit ainsi que dans les appendices où il partage sa vision des événements survenus depuis sa libération, l’ex-diplomate canadien livre du même souffle une réflexion d’une grande pertinence sur l’état d’un monde secoué par le choc des civilisations.

Robert R. Fowler

Robert R. Fowler a amorcé sa longue relation avec l’Afrique à l’âge de 19 ans, quand il est parti enseigner l’anglais...

Robert R. Fowler a amorcé sa longue relation avec l’Afrique à l’âge de 19 ans, quand il est parti enseigner l’anglais avec le père Georges-Henri...

Robert R. Fowler a amorcé sa longue relation avec l’Afrique à l’âge de 19 ans, quand il est parti enseigner l’anglais avec le père Georges-Henri Lévesque à la toute nouvelle...

Robert R. Fowler a amorcé sa longue relation avec l’Afrique à l’âge de 19 ans, quand il est parti enseigner l’anglais avec le père Georges-Henri Lévesque à la toute nouvelle Université nationale du Rwanda. Il a entrepris sa carrière au ministère des Affaires extérieures en 1969 et a été affecté à Paris, puis aux Nations Unies, à New York. Dans les années 1980, il a été...

Robert R. Fowler a amorcé sa longue relation avec l’Afrique à l’âge de 19 ans, quand il est parti enseigner l’anglais avec le père Georges-Henri Lévesque à la toute nouvelle Université nationale du Rwanda. Il a entrepris sa carrière au ministère des Affaires extérieures en 1969 et a été affecté à Paris, puis aux...

Robert R. Fowler a amorcé sa longue relation avec l’Afrique à l’âge de 19 ans, quand il est parti enseigner l’anglais avec le père Georges-Henri Lévesque à la toute nouvelle Université nationale du Rwanda. Il a entrepris sa carrière au ministère des Affaires extérieures en 1969 et a été affecté à Paris, puis aux Nations Unies, à New York. Dans les années 1980, il a été conseiller...

Émile Martel

Nicole Perron-Martel

Extrait

À ce moment-là, un pick-up est apparu de nulle part et nous a rapidement doublés. Sa vitesse nous a semblé exagérée, car nous roulions à environ 120 kilomètres à l’heure. Dès qu’il nous a eu dépassés, il a ralenti juste devant nous, forçant Soumana à freiner. « What the hell ! » me suis-je exclamé, surpris et contrarié d’être brusquement tiré de ma rêverie, mais Soumana tentait déjà de manoeuvrer pour dépasser le pick-up qui nous avait fait une queue-de-poisson. Aussitôt que nous nous sommes déplacés vers la gauche, le pick-up a fait de même, juste devant notre pare-chocs, bloquant toujours notre passage en ralentissant, ce qui obligeait Soumana à freiner lui aussi pour éviter d’emboutir l’autre véhicule. Quand nous sommes revenus à la voie de droite, l’autre en a fait autant, occupant le milieu de la route, se plaçant en position pour bloquer quelque effort que nous aurions pu faire pour le doubler à gauche ou à droite.

Avec une prémonition effroyable, j’ai compris que nous n’avions pas affaire à un chauffeur fou ou à un incident de rage au volant, mais que commençait plutôt un horrible cauchemar.

---

Il a été particulièrement difficile d’obtenir une photo de bonne qualité de Omar Hamaha. Il est toutefois possible de visionner en ligne, sur YouTube, des vidéos le montrant en action. Vous trouverez ci-dessous des hyperliens menant à certaines de ces vidéos, accessibles en date de publication de cet ouvrage.

Il est important de préciser que tant l’auteur que l’éditeur de ce livre se dissocient des propos tenus dans ces vidéos, et que ces images pourraient troubler certains spectateurs.

Ansar Dine, allié du MNLA menace la France et les Etats Unis [sic]

(publié le 9 juillet 2012)

Entretient exclusif avec Oumar Amarha, commandant militaire 

d’AQMI et Ansar-dine 

 

(publié le 22 avril 2012)

Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 440 p.
Dimensions 6,0 cm x 9,0 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...