Memory Babe

Gérald Nicosia

17,69 US$

épuisé

Résumé

Jack Kerouac est mort prématurément en 1969. Sa vie légendaire et son talent créateur unique ont fait de lui un héros de son vivant, mais son influence littéraire n’a crû régulièrement que par la suite.
Avec Memory Babe (un surnom d’enfance rendant hommage aux prodigieuses capacités mémorielles de Jack Kerouac), Gerald Nicosia nous offre une biographie complète de Jack Kerouac, depuis son enfance de Canadien français pauvre dans la ville ouvrière de Lowell, au Massachusetts, jusqu’à sa célébrité, d’abord comme joueur de football collégial, puis comme romancier américain et poète fondateur de la Beat Generation.
Memory Babe, c’est aussi les révélations de plus de trois cents personnes qui ont été des intimes de Kerouac, et les efforts considérables de Nicosia qui, pendant six ans, a retracé les errances de Kerouac dans tout le continent nord-américain. Tout en étant le compte rendu le plus détaillé et dramatique de la vie de Kerouac, c’est aussi la seule biographie qui porte un regard littéraire attentif aux forces et aux faiblesses de chacune des vingt œuvres publiées du vivant de l’auteur.
Gerald Nicosia explore l’âme torturée de ce génie littéraire qui était aussi un révolutionnaire de la culture, et il nous montre de quelle profondeur spirituelle procède son œuvre. Après Memory Babe, personne ne pourra jamais plus considérer Kerouac comme un simple hippie de plus à la recherche de stimulations de toutes sortes. Comme John Clellon Holmes, l’ami de Kerouac, l’a dit lors de la publication américaine de cet ouvrage : «Jack a enfin été traité comme l’esprit sérieux et inquisiteur qu’il était.»
Fait à noter, la présente édition québécoise est illustrée de nombreuses photographies jamais publiées auparavant.

Gérald Nicosia

Gerald Nicosia est poète, romancier, écrivain de théâtre et historien. Alors qu’il était en pleine rédaction de Memory ...

Gerald Nicosia est poète, romancier, écrivain de théâtre et historien. Alors qu’il était en pleine rédaction de Memory Babe, il a reçu le distingué...

Gerald Nicosia est poète, romancier, écrivain de théâtre et historien. Alors qu’il était en pleine rédaction de Memory Babe, il a reçu le distingué «Young Writer Award» de la ...

Gerald Nicosia est poète, romancier, écrivain de théâtre et historien. Alors qu’il était en pleine rédaction de Memory Babe, il a reçu le distingué «Young Writer Award» de la National Society of Arts and Letters. Il écrit présentement un livre d’histoire sur le mouvement des vétérans du Vietnam, Home to War : A History of the Vietnam Veteran’s Movement.

Gerald Nicosia est poète, romancier, écrivain de théâtre et historien. Alors qu’il était en pleine rédaction de Memory Babe, il a reçu le distingué «Young Writer Award» de la National Society of Arts and Letters. Il écrit présentement un livre d’histoire sur le mouvement des vétérans du Vietnam, Home to War : A History ...

Gerald Nicosia est poète, romancier, écrivain de théâtre et historien. Alors qu’il était en pleine rédaction de Memory Babe, il a reçu le distingué «Young Writer Award» de la National Society of Arts and Letters. Il écrit présentement un livre d’histoire sur le mouvement des vétérans du Vietnam, Home to War : A History of the Vietnam Veteran’s Movement.

Extrait

Chapitre 1

La marque d’un Breton
Pendant les dernières années de sa vie, Jack Kerouac discutait souvent avec les sceptiques de la nécessité de croire en l’esprit. Un jour, n’ayant pu convaincre l’artiste Stanley Twardowicz, il déclara : ìJe retourne au Canadaî, et quitta le studio de Stan. Chez lui, quelques pâtés de maisons plus loin dans Northport, à Long Island, il se remit à travailler à un roman sur ses ancêtres canadiens, entrepris de longue date et toujours inachevé ; même s’il ne devait jamais le terminer - ni même retourner au Canada avant quelques années -, il avait prouvé la thèse qu’il avait passé toute sa vie à soutenir : le passé est la racine du futur, un être humain ne peut vivre sans leur continuité. Le roman devait avoir pour titre Memory Babe.
Tout était incertain pour cet homme, même son nom. Son nom de baptême était Jean-Louis Kirouac, fils de Léo Kéroack et de Gabrielle Lévesque. Dans le presbytère de l’humble église inachevée de Saint-Louis-de-France à Centralville, le secteur français le plus agréable de Lowell, son nom signifiait tellement peu que même un prêtre pouvait, par négligence, l’écrire incorrectement. En fait, pendant toute sa vie, les gens écriraient mal son nom et le prononceraient n’importe comment, souvent de façon délibérée. Cela l’irritait tellement qu’il décida de dresser son arbre généalogique avec toute la curiosité minutieuse d’un amoureux - car il possèdait cette grande vertu qu’est l’amour de soi ; il le fixerait sur la plaque révélatrice de l’art pour qu’on s’en souvienne à jamais.
Il a écrit qu’il se rappelait le jour de sa naissance. À dix-sept heures trente (comme sa mère devait le confirmer plus tard), le 12 mars 1922, il savait que les glaces fondantes et les rochers de la rivière Merrimack reflétaient la même lumière rouge qui filtrait dans sa chambre aux rideaux de dentelle et parée d’un chapelet au 9, Lupine Road, dans une rangée de petites maisons individuelles, aspiration la plus chère de tout Canadien francophone habitant dans un immeuble.

Thèmes et genres
ISBN 978-2-8903-7750-9
Date de parution 1994-09-22
Nombre de pages 792 p.
Dimensions 15,3 cm x 23,0 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...