La Marche de l’aveugle sans son chien

Normand de Bellefeuille

11,31 US$

épuisé

Résumé

La Marche de l’aveugle sans son chien de Normand de Bellefeuille remporte le prix de poésie du Gouverneur général du Canada et le prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec.

Normand de Bellefeuille, l’éditeur littéraire de Québec Amérique, vient tout juste de se mériter le prestigieux Prix de poésie du Gouverneur général du Canada pour son recueil La Marche de l’aveugle sans son chien. Ce livre, son vingt-cinquième, dans la collection Mains libres dirigée par Jacques Allard - , lui avait valu, il y a quelques semaines, le prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec. Normand de Bellefeuille s’est également vu octroyer le second Prix de poésie de la Société Radio-Canada pour sa suite inédite Je vais prendre un visage pour commencer.

La Marche de l’aveugle sans son chien, un recueil sur le thème de la douleur, a été unanimement salué par la critique.

Dans une écriture foisonnante, hautement métaphorique, l’auteur y traite d’un sujet qui ne s’était que rarement prêté à un tel carnaval du langage. La douleur, oui, physique, amoureuse, mais bien loin de l’approche métaphysique qui auréole traditionnellement une telle thématique. Voici la douleur dans ce qu’elle a de matériel, de tangible, de presque touchable. Car il arrive même que l’écriture fasse mal. Normand de Bellefeuille écrit moins pour exprimer ses émotions que pour en susciter chez son lecteur.

Normand de Bellefeuille

Normand de Bellefeuille a publié plusieurs ouvrages salués par la critique, dont Le Livre du devoir, Lascaux, Ce que disait ...

Normand de Bellefeuille a publié plusieurs ouvrages salués par la critique, dont Le Livre du devoir, Lascaux, Ce que disait Alice, Obscènes et Elle était ...

Normand de Bellefeuille a publié plusieurs ouvrages salués par la critique, dont Le Livre du devoir, Lascaux, Ce que disait Alice, Obscènes et Elle était belle comme une idée. La ...

Normand de Bellefeuille a publié plusieurs ouvrages salués par la critique, dont Le Livre du devoir, Lascaux, Ce que disait Alice, Obscènes et Elle était belle comme une idée. La Marche de l’aveugle sans son chien (Québec Amérique, 2000) lui a valu le Prix du Gouverneur général du Canada et le prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec. Il a été tour à tour...

Normand de Bellefeuille a publié plusieurs ouvrages salués par la critique, dont Le Livre du devoir, Lascaux, Ce que disait Alice, Obscènes et Elle était belle comme une idée. La Marche de l’aveugle sans son chien (Québec Amérique, 2000) lui a valu le Prix du Gouverneur général du Canada et le prix Alain-Grandbois de...

Normand de Bellefeuille a publié plusieurs ouvrages salués par la critique, dont Le Livre du devoir, Lascaux, Ce que disait Alice, Obscènes et Elle était belle comme une idée. La Marche de l’aveugle sans son chien (Québec Amérique, 2000) lui a valu le Prix du Gouverneur général du Canada et le prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec. Il a été tour à tour professeur,...

Extrait

Je fais tapage
échevelé de mots inlassables
définitifs
je fais tapage de mots légués
par les lèvres de tant
d’amoureux dont la langue
est tombée à force de
répétition

je fais tapage
mais conjugue mon tapage
jusqu’à ce que
tapage et chant
s’accompagnent
en un seul désespoir

attention : visage !

Thèmes et genres
ISBN 978-2-7644-0006-7
Date de parution 2000-02-01
Nombre de pages 115 p.
Dimensions 11,4 cm x 20,3 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...