Les Années Croc

L’Histoire du magazine qu’on riait

Jean-Dominic Leduc

Michel Viau

39,95 CAD$

Résumé

Si vous avez connu Croc, alors vous dévorerez Les Années Croc. Cette anthologie vous fera redécouvrir les moments les plus savoureusement délirants d’un magazine mordant. Il vous permettra aussi de jeter un œil sur les dessous de Croc, révélés par ceux qui, sous la houlette de Jacques Hurtubise, Hélène Fleury et Pierre Huet, en ont cousu les pages avec leurs mille facéties. C’est que Croc a rassemblé de nombreux humoristes, dessinateurs et autres créateurs qui ont marqué le paysage culturel québécois, notamment Claude Meunier, Roch Côté, Michel Rivard, Jacques Grisé, Serge Grenier, Yves Taschereau, Jean-Pierre Plante, Sylvie Desrosiers, Stéphane Laporte, Guy A. Lepage, Pierre Lebeau, Daniel Langlois, François Parenteau, Gité, Serge Gaboury, Réal Godbout, Pierre Fournier, Garnotte, Bado, Jacques Goldstyn et Jean-Paul Eid.

Si vous n’avez pas connu Croc, alors vous plongerez avec délectation dans une époque où l’on n’avait pas peur de provoquer et de rire, même quand c’était loin d’être drôle ! En parcourant ces pages, c’est tout un pan de l’histoire du Québec que vous revivrez à travers le regard corrosif que le magazine portait sur l’actualité.

Les Années Croc vous invite en plus à découvrir les planches sur lesquelles les héros québécois les plus emblématiques, comme Red Ketchup, Jérôme Bigras, Les Jean-Guy et Les Ravibreur, ont esquissé leurs premiers pas.

Les Années Croc retrace une épopée, celle du magazine qu’on riait.

« Ce bouquin est un piège. Impossible de ne pas y mettre l’orteil sans finalement y plonger et s’y noyer. Comme à la publication de chaque numéro du défunt magazine Croc, on y furète, on y farfouille, on y vadrouille. [...] Et en prime, on sera victime de ce curieux paradoxe : se sentir gavé et en vouloir encore. »

Louise Richer, Directrice de l’École nationale de l’humour

 

PRIX ET DISTINCTIONS:

- Prix Marcel-Couture - Finaliste

Jean-Dominic Leduc

Jean-Dominic Leduc est comédien et chroniqueur BD à la télévision, à la radio et dans la presse. 

Jean-Dominic Leduc est comédien et chroniqueur BD à la télévision, à la radio et dans la presse. 

Jean-Dominic Leduc est comédien et chroniqueur BD à la télévision, à la radio et dans la presse. 

Jean-Dominic Leduc est comédien et chroniqueur BD à la télévision, à la radio et dans la presse. 

Jean-Dominic Leduc est comédien et chroniqueur BD à la télévision, à la radio et dans la presse. 

Jean-Dominic Leduc est comédien et chroniqueur BD à la télévision, à la radio et dans la presse. 

Michel Viau

Michel Viau travaille dans le domaine de l’édition. Il a notamment été directeur d’une collection de bandes dessinées,...

Michel Viau travaille dans le domaine de l’édition. Il a notamment été directeur d’une collection de bandes dessinées, et est l’auteur de...

Michel Viau travaille dans le domaine de l’édition. Il a notamment été directeur d’une collection de bandes dessinées, et est l’auteur de l’ouvrage de référence BDQ, qui...

Michel Viau travaille dans le domaine de l’édition. Il a notamment été directeur d’une collection de bandes dessinées, et est l’auteur de l’ouvrage de référence BDQ, qui répertorie les publications de BD québécoise des origines à l’an 2000.

Michel Viau travaille dans le domaine de l’édition. Il a notamment été directeur d’une collection de bandes dessinées, et est l’auteur de l’ouvrage de référence BDQ, qui répertorie les publications de BD québécoise des origines à l’an 2000.

Michel Viau travaille dans le domaine de l’édition. Il a notamment été directeur d’une collection de bandes dessinées, et est l’auteur de l’ouvrage de référence BDQ, qui répertorie les publications de BD québécoise des origines à l’an 2000.

Extrait

À l’occasion, le comité de rédaction de Croc se réunit dans une petite auberge d’Hudson ou de Val-David pour faire le point, travailler sur l’orientation du magazine et élaborer des projets. Jean-Pierre Plante garde un bon souvenir de ces réunions : « Un jour, question de redynamiser l’équipe de rédaction, Jacques Hurtubise et Hélène Fleury ont eu l’idée de nous inviter dans une auberge à Val-David, où un spécialiste de dynamique de groupe avait été mandaté pour animer des ateliers », se remémore-t-il4. « Quelques minutes à peine après le début du premier atelier, il nous avait invités à faire un tour de table. En une seconde, nous avons tous échangé un regard. Et sans même nous consulter, nous nous sommes spontanément levés, avons fait le tour de la table, pour ensuite regagner notre place. Puis, l’animateur a dû, à un certain moment, quitter la salle de conférence quelques instants pour passer un coup de fil. À son retour dans la salle, nous étions tous cachés sous la table. Le gars voulait mourir ! Puis, quelqu’un du groupe a coupé court à l’atelier en affirmant que dans le fond, ce dont le magazine avait besoin, c’était des textes drôles, de bonnes et belles illustrations, des photos, de la bande dessinée. Ce qui avait mis un terme à cette séance de motivation ! »

Encore cette année, la composition du comité de rédaction reste inchangée. Tous les membres de l’année précédent sont au poste pour les douze numéros. Seul Stéphane Laporte, emporté par le succès d’André-Philippe Gagnon, dont il est le scénariste, quitte le magazine après le numéro de décembre. L’équipe de collaborateurs aux textes est également très stable, et quelques signatures s’ajoutent aux auteurs déjà présents. François Desaulniers et Claire Beaugrand-Champagne réalisent la plupart des photos originales. Par contre, les services d’un très grand nombre d’illustrateurs et d’illustratrices sont requis au cours de l’année. 

Tout au long de l’automne, Gité anime des ateliers de caricature dans les bibliothèques et maisons de la culture de l’île de Montréal. En novembre, plusieurs dessinateurs de Croc – Garnotte, Raymond Parent, Pierre Pratt, Philippe Brochard, Stefan Anastasiu et Gité –, ainsi que les caricaturistes Phaneuf et Dany Quine, participent à la campagne de financement d’Amnistie internationale qui fête ses 25 ans sur le thème « Y a pas d’quoi fêter ».

Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 416 p.
Dimensions 8,4 cm x 10,9 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...