Sous la ceinture

Unis pour vaincre la culture du viol

Collectif - Sous la direction de Nancy B.-Pilon

19,95 CAD$

Résumé

Ce livre donne la parole à des gens qui ne se prononcent pas d’emblée sur la culture du viol. Des femmes et des hommes qui ne montent pas nécessairement aux barricades pour énoncer leurs points de vue. Montre que cette insidieuse menace peut se cacher dans un petit coin et qu’il est facile de ne pas la voir. Expose la fréquence et l’abondance des comportements qui contribuent à la perpétuation de ce rapport de force malsain.

 

Parce que « qui ne dit mot consent », nous avons voulu dire, crier, hurler le sujet. Le mettre en mots, en images, en idées, en points d’interrogation.

 

Pour ouvrir une porte aux dialogues.

Collectif - Sous la direction de Nancy B.-Pilon

 

Julie Artacho

Nancy B.-Pilon

Miléna Babin

Sophie Bienvenu

Simon Boulerice

Martin Flamand

Véronique Grenier

Natasha Kanapé...

 

Julie Artacho

Nancy B.-Pilon

Miléna Babin

Sophie Bienvenu

Simon Boulerice

Martin Flamand

Véronique Grenier

Natasha Kanapé Fontaine

Koriass

Gabrielle L....

 

Julie Artacho

Nancy B.-Pilon

Miléna Babin

Sophie Bienvenu

Simon Boulerice

Martin Flamand

Véronique Grenier

Natasha Kanapé Fontaine

Koriass

Gabrielle L. Collard

Marie-Michel...

 

Julie Artacho

Nancy B.-Pilon

Miléna Babin

Sophie Bienvenu

Simon Boulerice

Martin Flamand

Véronique Grenier

Natasha Kanapé Fontaine

Koriass

Gabrielle L. Collard

Marie-Michel Lalonde

Aurélie Lanctôt

Samuel Larochelle

Florence Longpré

Judith Lussier

MC Marquis

Jennifer Sidney

Webster

Illustration en couverture : Ben Tardif

 

Julie Artacho

Nancy B.-Pilon

Miléna Babin

Sophie Bienvenu

Simon Boulerice

Martin Flamand

Véronique Grenier

Natasha Kanapé Fontaine

Koriass

Gabrielle L. Collard

Marie-Michel Lalonde

Aurélie Lanctôt

Samuel Larochelle

Florence Longpré

Judith Lussier

MC Marquis

Jennifer Sidney

Webster

Illustration en couverture : Ben Tardif

 

Julie Artacho

Nancy B.-Pilon

Miléna Babin

Sophie Bienvenu

Simon Boulerice

Martin Flamand

Véronique Grenier

Natasha Kanapé Fontaine

Koriass

Gabrielle L. Collard

Marie-Michel Lalonde

Aurélie Lanctôt

Samuel Larochelle

Florence Longpré

Judith Lussier

MC Marquis

Jennifer Sidney

Webster

Illustration en couverture : Ben Tardif

Extrait

De nombreuses raisons ont motivé la création de ce recueil traitant du sujet lourd et délicat qu’est la culture du viol.

Depuis plusieurs mois, je cherche mon air chaque fois que j’écoute un bulletin de nouvelles, que je lis un journal, que je navigue dans les médias sociaux. Depuis plusieurs, plusieurs – trop de – mois, je me dis que ça suffit, qu’il faut que ça cesse, qu’on doit renverser la vapeur et vite. Qu’on a atteint une limite. Qu’il y a déjà eu trop de victimes.

Je me dis que je ne suis pas la seule. J’entends que je ne suis pas la seule. Je vois que je ne suis pas la seule. On a les nerfs sociaux à vif.

Indigestion collective. Essoufflement partagé.

Malgré des heures de réflexion et plusieurs centaines de mots écrits puis effacés, il n’y en a qu’un qui me revienne en tête pour exprimer clairement ce que je ressens devant cette culture qui normalise l’inconcevable.

Un mot appris des Inuits. Taima.
Taima. Suffit. Fin. Assez. Stop.
Parce que le silence est encore d’or.
Taima.
(...)

J’ai eu envie de dire, justement. De crier. De hurler le sujet. De permettre à d’autres de le mettre en mots, en images, en idées, en points d’interrogation. D’arrêter de consentir à cette culture du viol de par mon silence, ce silence collectif dans lequel on s’enlise depuis trop longtemps.

Avec ce livre, j’ai voulu donner la parole à des gens qui ne se prononcent pas d’emblée sur la culture du viol. Des femmes et des hommes qui ne montent pas nécessairement aux barricades pour énoncer leurs points de vue. Montrer que ce phénomène peut se cacher dans un petit coin et qu’il est facile de ne pas le voir. Présenter des avis variés. Donner une voix différente aux histoires, aux aveux, aux idées. Exposer la fréquence et l’abondance de ces comportements.

Ouvrir une porte au dialogue.

Parce que c’est le point de départ pour en arriver à déconstruire cette culture où l’agression sexuelle – peu importe sa forme – est tolérée, cachée, tue. Où le principe du consentement passe inaperçu. Où on se contorsionne habilement entre les minces frontières qui séparent désir ardent, pulsions sexuelles et agressions.

Amorcer une conversation. Permettre une réflexion.

Hausser le ton.

Mettre un frein à l’acceptation traditionnelle.

Retrouver mon souffle. Notre souffle.

Taima.
                                                                                                                       Nancy B.-Pilon

                                                                                                                   Montréal, août 2016

 

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 184 p.
Dimensions 12,7 cm x 18,3 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...