Une retraite épanouie

Trucs et conseils pour s’y préparer

Yves Lamontagne

17,69 US$

Résumé

Le célèbre acteur Fred Astaire a déjà dit : «La vieillesse, c’est comme le reste. Pour la réussir, il faut commencer jeune.» Dans cet ouvrage aussi ludique qu’utile, le docteur Yves Lamontagne soutient justement que, quel que soit votre âge, il est impératif de préparer votre retraite afin d’en profiter au maximum et d’en faire un nouveau départ plutôt qu’une période de déclin.

Pourquoi faudrait-il se retirer de la vie active ? Pourquoi cesser nos activités plutôt que de les diminuer ou de les modifier ? Voilà les questions qui donnent le ton de cet ouvrage : une invitation à trouver de nouvelles façons de rester actif pour vieillir heureux et en santé.

En s’inspirant de témoignages, d’ouvrages et de sa propre expérience de retraité, le docteur Lamontagne aborde entre autres la santé physique et psychologique, le couple et les finances. Il réfléchit également au vieillissement de la population et à l’impasse qui nous guette si ne sont pas repensés les régimes de retraite, les soins de santé et les programmes de sécurité sociale.

Grâce à quantité de conseils simples, cet ouvrage vous aidera surtout à embrasser cette étape de la vie qui doit se révéler stimulante et emballante ! 

Yves Lamontagne

Yves Lamontagne a commencé sa carrière comme médecin responsable des enfants biafrais réfugiés en Côte-d’Ivoire, puis il...

Yves Lamontagne a commencé sa carrière comme médecin responsable des enfants biafrais réfugiés en Côte-d’Ivoire, puis il a terminé sa formation en...

Yves Lamontagne a commencé sa carrière comme médecin responsable des enfants biafrais réfugiés en Côte-d’Ivoire, puis il a terminé sa formation en psychiatrie à l’Institut de...

Yves Lamontagne a commencé sa carrière comme médecin responsable des enfants biafrais réfugiés en Côte-d’Ivoire, puis il a terminé sa formation en psychiatrie à l’Institut de psychiatrie de Londres. Il a été chercheur-clinicien et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, il a fondé le Centre de recherche Fernand-Seguin de l’hôpital...

Yves Lamontagne a commencé sa carrière comme médecin responsable des enfants biafrais réfugiés en Côte-d’Ivoire, puis il a terminé sa formation en psychiatrie à l’Institut de psychiatrie de Londres. Il a été chercheur-clinicien et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, il a fondé le Centre...

Yves Lamontagne a commencé sa carrière comme médecin responsable des enfants biafrais réfugiés en Côte-d’Ivoire, puis il a terminé sa formation en psychiatrie à l’Institut de psychiatrie de Londres. Il a été chercheur-clinicien et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, il a fondé le Centre de recherche Fernand-Seguin de l’hôpital Louis-H.-Lafontaine et a...

Extrait

La retraite n’est pas qu’une question d’argent; c’est davantage une question de bonheur. C’est le moment de penser à être heureux, de développer des goûts et des désirs qu’on n’a jamais eu le temps de concrétiser auparavant. La fatigue plus importante, certains problèmes de santé, l’insécurité financière, la perte du réseau social et du statut lié à l’emploi sont par contre, tous des facteurs qui peuvent avoir des effets nuisibles sur l’équilibre personnel. Néanmoins, n’oublions pas que les baby-boomers sont en meilleure santé que leurs prédécesseurs parce qu’ils mènent une vie plus active, ont une meilleure alimentation et font plus d’exercice.

De façon étonnante, une enquête de Statistique Canada faite en 2009 révèle que 76 % des Canadiens de 45 à 64 ans et 56 % des personnes de plus de 65 ans s’estiment en bonne santé et ce, malgré certains problèmes de santé chroniques. Il est évident que plus on avance en âge, plus nos dépenses reliées à la santé augmentent. Ainsi, par rapport aux 45 à 64 ans, elles sont trois fois plus élevées chez les Québécois entre 65 et 74 ans, cinq fois plus entre 75 et 84 ans et huit fois plus chez les 85 ans et plus.

Devant ces constatations, il est clair que la demande pour des services à domicile et des soins de longue durée va bondir. Les aînés actuels peuvent encore souvent compter sur leurs enfants s’ils sont en perte d’autonomie, mais les baby-boomers ont moins d’enfants; ils devront alors payer pour ces services, de même que pour les médicaments dont la consommation explosera.

Plus notre corps vieillit, plus nous sommes en harmonie avec lui et plus nous tenons compte de nos capacités. Il faut savoir s’adapter et constater qu’une foule d’activités et de sports sont encore à notre portée. Il suffit seulement d’écouter… nos articulations!

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 160 p.
Dimensions 5,5 cm x 8,0 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...