Les Grands sapins ne meurent pas

Dominique Demers

8,30 US$

block
épuisé

Résumé

La tempête fait rage dans le cœur de Marie-Lune. À quinze ans, elle a vécu trop d’émotions en trop peu de temps! Heureusement, il y a Antoine. Lorsqu’elle plonge dans ses bras, elle a moins mal. Mais un nouveau choc bouleverse sa vie et Marie-Lune doit prendre de graves décisions…
Un roman émouvant, d’une rare intensité. L’auteure a réussi un coup de maître, vous lirez ce roman d’une traite.

Dominique Demers

Écrivaine, conférencière et formatrice, Dominique Demers a signé plus de 70 œuvres de fiction pour enfants, adolescents et ...

Écrivaine, conférencière et formatrice, Dominique Demers a signé plus de 70 œuvres de fiction pour enfants, adolescents et adultes. Détentrice d’un ...

Écrivaine, conférencière et formatrice, Dominique Demers a signé plus de 70 œuvres de fiction pour enfants, adolescents et adultes. Détentrice d’un postdoctorat en littérature ...

Écrivaine, conférencière et formatrice, Dominique Demers a signé plus de 70 œuvres de fiction pour enfants, adolescents et adultes. Détentrice d’un postdoctorat en littérature jeunesse, elle a été journaliste à L’actualité, enseignante à l’Université du Québec à Montréal, critique littéraire au journal Le Devoir, scénariste de longs métrages et conteuse à la télé de ...

Écrivaine, conférencière et formatrice, Dominique Demers a signé plus de 70 œuvres de fiction pour enfants, adolescents et adultes. Détentrice d’un postdoctorat en littérature jeunesse, elle a été journaliste à L’actualité, enseignante à l’Université du Québec à Montréal, critique littéraire au journal Le Devoir, ...

Écrivaine, conférencière et formatrice, Dominique Demers a signé plus de 70 œuvres de fiction pour enfants, adolescents et adultes. Détentrice d’un postdoctorat en littérature jeunesse, elle a été journaliste à L’actualité, enseignante à l’Université du Québec à Montréal, critique littéraire au journal Le Devoir, scénariste de longs métrages et conteuse à la télé de ...

Extrait

À mon père

Chapitre 1

Le ciel croule
Mon père ressemblait à Charlie Brown avec son sapin. Il disait l’avoir abattu, mais à mon avis, c’était de l’euthanasie: ce sapin-là n’aurait jamais passé l’hiver. Un petit bout d’arbre maigre et crochu aux branches chichement éparpillées et aux épines roussies.
Je n’en revenais pas. Pourquoi vivre dans le bois, au bout du monde, si à Noël on ne peut même pas se payer un vrai sapin de carte de souhaits? De beaux sapins, il y en a plein sur notre terrain. Et autant chez les voisins, partis à Montréal - les chanceux - jusqu’à l’été prochain.
Léandre semblait fier de son arbre ridicule. Comme Charlie Brown dans un film de Noël. Charlie arrive avec un sapin tellement mal foutu que quand il le plante, celui-ci perd toutes ses épines. Tout le monde rit et Charlie est malheureux.
J’ai ri moi aussi. C’était trop bête. Léandre m’a regardée, l’air de revenir d’une lointaine planète. Il a contemplé son arbre. À croire qu’il le voyait pour la première fois. Et il a éclaté en sanglots.
C’est là que j’ai compris tout à coup. Mon père l’avait probablement cherché longtemps son sapin malade. Son pauvre sapin tordu. Il voulait un arbre qui ressemblerait à son cœur. À ses souvenirs. À sa douleur. Un arbre ami. Aussi mal foutu que lui.
C’est notre premier Noël sans Fernande. Ma mère est morte le mois dernier. Les gens disent que je suis en deuil. C’est faux! Je suis en désastre. La mort, c’est contagieux. Quand quelqu’un près de nous meurt, on se sent mourir avec lui.
Heureusement, j’ai Antoine. Quand je plonge dans ses bras, j’ai moins mal. Quand il me caresse le cou, je suis presque bien. Et quand il m’embrasse, j’oublie tout.

Thèmes et genres
ISBN 978-2-8903-7627-4
Date de parution 1993-02-12
Nombre de pages 160 p.
Dimensions 10,2 cm x 17,8 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...