J’adore Paris

Les périls de la mode, entre le chic et le toc

Isabelle Laflèche

Traduction de Michel Saint-Germain et Caroline La Rue

13,95 CAD$

Résumé

Good-bye New York la frénétique, bonjour Paris la sublime ! Catherine a enfin le boulot dont elle rêvait et un amoureux fabuleux – qui est même prêt à faire de la place dans son minuscule appartement pour sa collection de chaussures ! Seu-lement, tout n’est pas rose dans le merveilleux monde de la haute couture : ciblée par un menaçant réseau de faussaires, la nouvelle recrue de Dior devra mener l’enquête avec son fidèle ami Rikash pour se sortir du pétrin.

Isabelle Laflèche

Isabelle Laflèche a travaillé pendant dix ans comme avocate à Montréal, Toronto et New York. Passionnée depuis toujours par...

Isabelle Laflèche a travaillé pendant dix ans comme avocate à Montréal, Toronto et New York. Passionnée depuis toujours par la mode et inspirée par ses...

Isabelle Laflèche a travaillé pendant dix ans comme avocate à Montréal, Toronto et New York. Passionnée depuis toujours par la mode et inspirée par ses propres expériences, elle...

Isabelle Laflèche a travaillé pendant dix ans comme avocate à Montréal, Toronto et New York. Passionnée depuis toujours par la mode et inspirée par ses propres expériences, elle signait en 2010 son premier roman, J’adore New York, un succès de librairie traduit dans plusieurs pays. Après nous avoir fait découvrir l’envers du décor de l’univers scintillant de la haute couture avec...

Isabelle Laflèche a travaillé pendant dix ans comme avocate à Montréal, Toronto et New York. Passionnée depuis toujours par la mode et inspirée par ses propres expériences, elle signait en 2010 son premier roman, J’adore New York, un succès de librairie traduit dans plusieurs pays. Après nous avoir fait découvrir l’envers...

Isabelle Laflèche a travaillé pendant dix ans comme avocate à Montréal, Toronto et New York. Passionnée depuis toujours par la mode et inspirée par ses propres expériences, elle signait en 2010 son premier roman, J’adore New York, un succès de librairie traduit dans plusieurs pays. Après nous avoir fait découvrir l’envers du décor de l’univers scintillant de la haute couture avec J’adore...

Michel Saint-Germain

Caroline La Rue

Extrait

Après nos quelques minutes d’attente nerveuse, Sandrine arrive. Elle fait une entrée assez grandiose, descendant l’imposant escalier des bureaux de l’étage tout en effleurant d’une main couverte de bijoux la rampe de fer forgé. Elle est si élégante dans ce chemisier de soie mauve avec un large col façon noeud papillon, cette jupe évasée, et ces bottes anthracite avec courroies et boucles. Un gros bracelet de couleur métallique de la plus récente collection Dior – je l’ai vu dans des magazines – complète son look. C’est si loin de la tenue de travail conventionnelle à laquelle je suis habituée (au cabinet juridique, porter une chaussure ouverte, c’était comme se présenter au travail en soutien-gorge), et tellement plus conforme à ce dont j’ai rêvé, que je dois me retenir de me jeter dans ses bras.
« Bonjour, ravie de vous revoir ! »
Sa voix est musicale, et elle est l’image même du bon goût lorsqu’elle s’arrête devant une vitrine qui contient un ensemble deux-pièces en taffetas rose, inspiré par le New Look. Au lieu de nous tendre une poignée de main, elle nous fait la bise. Je suis décontenancée. Dans le monde du droit commercial, la norme consiste à garder ses distances. Personne ne veut paraître trop démonstratif, car ce serait considéré comme un signe de faiblesse.
« Catherine, je suis très contente que vous soyez enfin arrivée. J’ai tellement de travail pour vous. » Elle mime avec ses mains les piles de paperasse qui m’attendent, ce qui me donne l’occasion de remarquer ses jolies manchettes.
« Et vous, vous êtes sûrement monsieur Rikash. On dit beaucoup de bien à votre sujet ! » Elle pointe d’un doigt bagué le revers de son veston.
Une riche couleur fuchsia monte à ses joues. C’est la première fois que je vois Rikash rougir. Ça alors !
« Ne faites pas attention à ce que vous avez entendu dire sur moi, surtout les vérités. »

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 432 p.
Dimensions 10,7 cm x 17,8 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...