Dérailler

Brigitte L’Archevêque

22,95 CAD$

Résumé

Geneviève est une femme molle de corps et d’esprit pour qui l’autoroute et les allers et retours interminables vers le bureau se sont mués en enfer quotidien. Ni son épouse, ni son fils, ni leur impeccable maison de banlieue et la vie parfaite qu’ils y mènent ne réussissent à l’extirper du marasme dans lequel elle s’enfonce.
Pour tromper l’ennui, elle prend alors l’habitude d’embarquer une jeune auto-stoppeuse qui l’intrigue. Qui est donc Émilie, avec ses vêtements noirs, ses contours flous et sa chique de gomme ? Afin de soulager certaines inquiétudes, mais surtout pour passer plus de temps avec cette ado qu’elle affectionne déjà, Geneviève accepte son invitation à une fête de famille.
Ce sera le début de la débâcle qui la précipitera hors de son existence bien lisse, plus précisément au sein d’une maisonnée atypique et complexe. Robert, cet homme poilu et fort en gueule, est-il vraiment le père d’Émilie, mais aussi d’Alexandre, apprenti musulman, de Marc et de Sébastien, jumeaux atteints de TOC, et d’Anne, petite puce métisse ? Y a-t-il une place pour un adulte responsable dans cette famille toujours au bord de la catastrophe ?

Brigitte L’Archevêque

Née à Montréal-Nord, Brigitte L’Archevêque a étudié le cinéma, la chimie et la radiologie, mais c’est en Suisse...

Née à Montréal-Nord, Brigitte L’Archevêque a étudié le cinéma, la chimie et la radiologie, mais c’est en Suisse qu’elle a déniché un emploi et...

Née à Montréal-Nord, Brigitte L’Archevêque a étudié le cinéma, la chimie et la radiologie, mais c’est en Suisse qu’elle a déniché un emploi et mis sa vie sur les rails. Elle...

Née à Montréal-Nord, Brigitte L’Archevêque a étudié le cinéma, la chimie et la radiologie, mais c’est en Suisse qu’elle a déniché un emploi et mis sa vie sur les rails. Elle est aujourd’hui responsable de formation sur des appareils de radiothérapie. Dérailler est son premier roman, solidement inscrit dans ses racines québécoises.

Née à Montréal-Nord, Brigitte L’Archevêque a étudié le cinéma, la chimie et la radiologie, mais c’est en Suisse qu’elle a déniché un emploi et mis sa vie sur les rails. Elle est aujourd’hui responsable de formation sur des appareils de radiothérapie. Dérailler est son premier roman, solidement inscrit dans ses racines...

Née à Montréal-Nord, Brigitte L’Archevêque a étudié le cinéma, la chimie et la radiologie, mais c’est en Suisse qu’elle a déniché un emploi et mis sa vie sur les rails. Elle est aujourd’hui responsable de formation sur des appareils de radiothérapie. Dérailler est son premier roman, solidement inscrit dans ses racines québécoises.

Extrait

Je la vis sur l’autoroute à partir d’un lundi, au retour du bureau, vers la sortie dix avant le pont. La neige commençait à fondre. C’était comme goûter à du beurre après un régime de pain sec. Il y avait enfin autre chose exactement à l’endroit où auparavant ne trônait qu’une triste indication pour sortir.
En bordure de la route, une boulotte fagotée à la gothique avec un air mi-effaré, mi-adolescent, effronté, le pouce vers le haut, de grosses bottes de cuir menaçantes, une jupe noire qui mangeait la poussière en traînant dans la gravelle, de longs cheveux au vent, teints eux aussi d’un noir mat qui absorbe la lumière, un noir chimique irréaliste. Elle portait un piercing au visage et mâchait sa gomme avec une force démesurée, comme si c’était une arme défensive. Comme si les maniaques qui risquaient de l’embarquer allaient en avoir peur !
Pendant plusieurs soirées de suite, je m’inquiétai pour elle après l’avoir aperçue. Viols, enlèvements, tortures, tout ce qui nourrit les premières pages des journaux doit bien sortir de quelque part. Ce n’est quand même pas inventé de toutes pièces pour servir au citoyen angoissé sa première dose d’adrénaline en accompagnement de son café matinal ! À mon réveil avec le chant des oiseaux, je craignais de voir sa mine rebelle de lutin déconfit jetée devant mon seuil de porte et enroulée avec un élastique.

Critiques
« Un premier roman qui a beaucoup d’allure et de tonus où l’auteure s’est démarquée de par son style. » 
Boulevard du livre, Blogue
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 192 p.
Dimensions 12,7 cm x 18,3 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...