Moscou Cosmos

André Girard

15,02 US$

Résumé

Mi-juin, la session d’hiver est maintenant chose du passé à RGGU, l’université d’État des sciences sociales de Russie, où Étienne est chargé de cours. Comme sur tous les campus de la planète, c’est le temps des colloques et des conférences. Voilà le prétexte tout indiqué pour Johanna – qui vient tout juste de terminer la première année d’un MBA à l’université de Nottingham en Grande-Bretagne – de donner un rendez-vous galant... Deux ans après leur première rencontre à Port-Alfred, et six mois après leur séjour à Prague, Étienne et Johanna vivront d’intenses retrouvailles à Moscou.

Journal d’une semaine vécue par deux Québécois en Russie, ce récit sera doublé d’un Carnet de voyage lui aussi élaboré après coup par Étienne. Il faut dire que deux semaines avant l’arrivée de Johanna, il a reçu son père, un prof de cégep à la retraite et ancien marxiste-léniniste pas tout à fait repenti. À deux semaines d’intervalle, Étienne fera donc découvrir à Johanna et à son père la capitale des utopies perdues.

André Girard

André Girard a œuvré pendant plus de dix-sept ans dans les bibliothèques universitaires et a ensuite enseigné le français...

André Girard a œuvré pendant plus de dix-sept ans dans les bibliothèques universitaires et a ensuite enseigné le français et la littérature au Cégep de...

André Girard a œuvré pendant plus de dix-sept ans dans les bibliothèques universitaires et a ensuite enseigné le français et la littérature au Cégep de Chicoutimi. Il fut lauréat...

André Girard a œuvré pendant plus de dix-sept ans dans les bibliothèques universitaires et a ensuite enseigné le français et la littérature au Cégep de Chicoutimi. Il fut lauréat du prix Robert-Cliche du premier roman pour Deux semaines en septembre (Les Quinze, 1991), du prix littéraire du CRSBP Saguenay-Lac-Saint-Jean pour Orchestra (VLB éditeur, 1994), ainsi que du prix...

André Girard a œuvré pendant plus de dix-sept ans dans les bibliothèques universitaires et a ensuite enseigné le français et la littérature au Cégep de Chicoutimi. Il fut lauréat du prix Robert-Cliche du premier roman pour Deux semaines en septembre (Les Quinze, 1991), du prix littéraire du CRSBP Saguenay-Lac-Saint-Jean...

André Girard a œuvré pendant plus de dix-sept ans dans les bibliothèques universitaires et a ensuite enseigné le français et la littérature au Cégep de Chicoutimi. Il fut lauréat du prix Robert-Cliche du premier roman pour Deux semaines en septembre (Les Quinze, 1991), du prix littéraire du CRSBP Saguenay-Lac-Saint-Jean pour Orchestra (VLB éditeur, 1994), ainsi que du prix Canada-Japon...

Extrait

Le moindre petit détail prenait de l’importance : l’étiquette de nos bouteilles de bière, Baltika et Klinskoe, une trouée dans la foule, la gentillesse du serveur. Elle adorait l’endroit, elle aimait entendre cette langue aux doux accents que je lui avais chantés un soir d’automne à Port-Alfred. Dire que dans cette chambre louée pour plus d’un mois, je lui avais fait part de mon rêve un peu fou de lui faire découvrir Moscou, et maintenant nous y étions. Après avoir versé un peu de bière dans sa coupe, elle a posé la bouteille pour soutenir mon regard. Sweet city, a-t-elle articulé dans un accent londonien, ‘love it.

Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 216 p.
Dimensions 14,0 cm x 22,0 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...