La Troisième Lettre

Michèle Marineau

Illustrations de Carl Pelletier

13,06 US$

Résumé

Agathe O’Reilly reçoit des lettres troublantes, vaguement inquiétantes, qui sont peut-être des lettres de menaces. Mais elle ne s’en fait pas trop... jusqu’à ce qu’elle réalise qu’un intrus s’est introduit chez elle. À partir de là, rien ne va plus. Et le doute s’installe. Qui lui envoie ces lettres, et pourquoi ? Les réponses à ces questions se trouvent-elles dans la vie actuelle de la comédienne de vingt-sept ans ou dans le drame qui a marqué son enfance ? Et quand la menace se précise, vers qui Agathe va-t-elle se tourner ? Vers l’amie loyale, mais un peu fouineuse ? l’amant envahissant ? le sympathique voisin ? la famille, qu’elle ne voit plus depuis longtemps ?

Dans ce suspense psychologique, Michèle Marineau tisse une fascinante toile autour d’Agathe et de ces étranges missives.

Michèle Marineau

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée....

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée. Elle a remporté à deux reprises le Prix du Gouverneur général, d’abord en 1988 avec son premier roman, Cassiopée - L’Été polonais, puis en 1993 avec La Route de Chlifa, qui lui a valu la même année le...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée. Elle a remporté à deux reprises le Prix du Gouverneur général, d’abord en 1988 avec son premier roman, Cassiopée - L’Été polonais, puis en...

Michèle Marineau sait comme nulle autre allier finesse de l’écriture, profondeur d’émotion et intrigue fouillée dans une oeuvre dont la qualité a été maintes fois soulignée. Elle a remporté à deux reprises le Prix du Gouverneur général, d’abord en 1988 avec son premier roman, Cassiopée - L’Été polonais, puis en 1993 avec La Route de Chlifa, qui lui a valu la même année le prix...

Carl Pelletier

Extrait

La troisième lettre arrive au moment où Agathe commençait à croire qu’il n’y en aurait pas d’autre, finalement, et que les deux premières n’avaient pas de signification particulière.

Mais à présent la lettre est là, et Agathe se demande ce qu’elle va lui révéler de nouveau. Pourtant, elle ne se précipite pas pour ramasser l’enveloppe. Sa curiosité s’accompagne d’un vague malaise. Elle n’a pas peur, pas vraiment, mais elle n’aime pas ces lettres qu’elle a du mal à qualifier. Troublantes, certainement. Inquiétantes, peut-être. Menaçantes ?    Agathe espère que non. Elle ne peut toutefois s’empêcher de craindre que cette troisième lettre ne fasse pencher la balance du côté des menaces.

Elle prend donc tout son temps pour récupérer le courrier éparpillé dans le vestibule. Une lettre de sa compagnie d’assurances, un compte d’électricité, une enveloppe remplie de coupons-rabais, une publicité pour une pizzeria... Et, enfin, cette enveloppe jaunie, un peu fripée, adressée d’une main malhabile. Une écriture d’enfant ou d’analphabète, s’est dit Agathe en recevant la première de ces enveloppes, une semaine plus tôt. Ou encore une écriture déguisée.

Collection
Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 464 p.
Dimensions 13,0 cm x 18,0 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...