Tout homme rêve d’être un gangster

Jean Charbonneau

24,95 CAD$

Résumé

Ainsi s’exprime Jérôme Ménard, celui qu’on surnomme « le roi de la Main ».  Sur le lit de mort de sa mère, il fait la promesse de veiller sur ce qu’il reste de sa famille, originaire du Faubourg à m’lasse. Déjà spécialisé dans le racket de la protection, Jérôme voit grand et souhaite se lancer dans la distribution d’héroïne pour assurer le bien-être des siens. Seule ombre au tableau : son jeune frère Georges travaille pour celui qui contrôle ce marché à Montréal… Quant aux femmes du clan Ménard, elles cultivent aussi leur part de rêves inaccessibles. Heureusement que la famille représente ce qu’il y a de plus fort quand tout le reste fait défaut. 

À la fois roman noir, roman historique et portrait social, Tout homme rêve d’être un gangster nous plonge dans le Montréal de la fin des années 1940, celui du Red Light, des cabarets et où la survie et l’économie de la débrouille passent souvent par des entorses aux bonnes mœurs catholiques. Par le biais d’une écriture cinématographique, Jean Charbonneau réussit le tour de force de rendre attachants des personnages qui n’hésitent pas à enfreindre certaines règles avant d’aspirer à un peu de lumière. 

Jean Charbonneau

Né à Montréal, Jean Charbonneau a obtenu un baccalauréat en histoire et une maîtrise en bibliothéconomie avant d’aller...

Né à Montréal, Jean Charbonneau a obtenu un baccalauréat en histoire et une maîtrise en bibliothéconomie avant d’aller vivre aux États-Unis pendant...

Né à Montréal, Jean Charbonneau a obtenu un baccalauréat en histoire et une maîtrise en bibliothéconomie avant d’aller vivre aux États-Unis pendant presque vingt ans. Là-bas, il a...

Né à Montréal, Jean Charbonneau a obtenu un baccalauréat en histoire et une maîtrise en bibliothéconomie avant d’aller vivre aux États-Unis pendant presque vingt ans. Là-bas, il a étudié la création littéraire et a publié des nouvelles ainsi que de nombreuses critiques littéraires, et a travaillé comme bibliothécaire dans le milieu carcéral. Son deuxième roman, Tout homme ...

Né à Montréal, Jean Charbonneau a obtenu un baccalauréat en histoire et une maîtrise en bibliothéconomie avant d’aller vivre aux États-Unis pendant presque vingt ans. Là-bas, il a étudié la création littéraire et a publié des nouvelles ainsi que de nombreuses critiques littéraires, et a travaillé comme bibliothécaire...

Né à Montréal, Jean Charbonneau a obtenu un baccalauréat en histoire et une maîtrise en bibliothéconomie avant d’aller vivre aux États-Unis pendant presque vingt ans. Là-bas, il a étudié la création littéraire et a publié des nouvelles ainsi que de nombreuses critiques littéraires, et a travaillé comme bibliothécaire dans le milieu carcéral. Son deuxième roman, Tout homme rêve ...

Extrait

Les quatres types qui descendent le boulevard Saint-Laurent à la hâte sont vêtus d’un manteau couleur charbon et d’un borsalino noir bien vissé sur la tête. Leur rang serré, leur accoutrement et le nuage de condensation qui s’échappent de leur bouche leur donnent des allures de locomotive. Une fois la nuit tombée, Saint-Laurent devient la Main, pôle d’attraction de tous ceux en ville qui ont envie de s’éclater, aussi bien durant les canicules du mois d’août qu’au cours des pires froids de février. On peut tout trouver sur la Main: drogues, stock volé, femmes faciles, adolescentes lubriques, livres mis à l’index parles bonzes de l’Église catholique, images pornographiques, rêves artificiels de toutes sortes. Un endroit où les excès fous, la violence et l’exploitation des faibles sont la norme. La lutte pour le contrôle des activités de la Main est souvent féroce, la fin justifiant tous les moyens. Et de tous les joueurs impliqués dans ces hostilités, le plus craint est Jérôme Ménard, alias "le roi" de la Main.

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 280 p.
Dimensions 6,0 cm x 9,0 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...