L’Autre 150e

L’Histoire derrière l’anniversaire

Gilles Laporte

Michel Sarra-Bournet

12,66 US$

Résumé

Le 150e anniversaire de la Confédération, en 2017, aura été l’occasion pour les citoyens du Canada de redécouvrir l’histoire de leur pays, une histoire dont ils s’étaient, ces dernières années, largement désintéressés. Alors que la grande flamme fédérative rejaillissait de ses braises a mari usque ad mare, la tentation a été forte de ne commémorer que les moments les plus glorieux de notre passé collectif. Une équipe d’historiens chevronnés s’est donc donné pour mission de rendre aux faits historiques leur poids originel. À la suite des célébrations ayant souligné les « grandes réussites » accomplies en un siècle et demi, L’Autre 150e, fruit d’un patient travail d’exhumation et de vérification factuelle, jette un éclairage neuf, parfois cru, sur des événements que le Canada gagnera à ne pas laisser sombrer dans l’oubli.

 

Les historiens Michel Sarra-Bournet et Gilles Laporte, directeurs de L’Autre 150e, ont choisi de verser leurs redevances à la Fondation Lionel-Groulx, dont la mission est d’œuvrer à la promotion de l’histoire, de la langue et de la culture de la nation québécoise.

Gilles Laporte

Historien spécialisé dans le XIXe siècle au Canada, Gilles Laporte enseigne l’histoire au cégep du Vieux-Montréal et à...

Historien spécialisé dans le XIXe siècle au Canada, Gilles Laporte enseigne l’histoire au cégep du Vieux-Montréal et à l’UQAM, notamment celle des...

Historien spécialisé dans le XIXe siècle au Canada, Gilles Laporte enseigne l’histoire au cégep du Vieux-Montréal et à l’UQAM, notamment celle des Rébellions de 1837-1838, un...

Historien spécialisé dans le XIXe siècle au Canada, Gilles Laporte enseigne l’histoire au cégep du Vieux-Montréal et à l’UQAM, notamment celle des Rébellions de 1837-1838, un sujet auquel il a consacré de nombreuses heures de recherches et plusieurs publications. Ses efforts ont d’ailleurs contribué, en 2002, à l’intégration officielle au calendrier québécois de la Journée...

Historien spécialisé dans le XIXe siècle au Canada, Gilles Laporte enseigne l’histoire au cégep du Vieux-Montréal et à l’UQAM, notamment celle des Rébellions de 1837-1838, un sujet auquel il a consacré de nombreuses heures de recherches et plusieurs publications. Ses efforts ont d’ailleurs contribué, en 2002, à...

Historien spécialisé dans le XIXe siècle au Canada, Gilles Laporte enseigne l’histoire au cégep du Vieux-Montréal et à l’UQAM, notamment celle des Rébellions de 1837-1838, un sujet auquel il a consacré de nombreuses heures de recherches et plusieurs publications. Ses efforts ont d’ailleurs contribué, en 2002, à l’intégration officielle au calendrier québécois de la Journée nationale...

Michel Sarra-Bournet

Michel Sarra-Bournet est spécialiste de l’histoire politique, économique et intellectuelle du Québec. Il a complété un...

Michel Sarra-Bournet est spécialiste de l’histoire politique, économique et intellectuelle du Québec. Il a complété un doctorat en histoire à...

Michel Sarra-Bournet est spécialiste de l’histoire politique, économique et intellectuelle du Québec. Il a complété un doctorat en histoire à l’Université d’Ottawa et poursuivi...

Michel Sarra-Bournet est spécialiste de l’histoire politique, économique et intellectuelle du Québec. Il a complété un doctorat en histoire à l’Université d’Ottawa et poursuivi des études postdoctorales à l’École nationale d’administration publique. De 1993 à 2001, il a été conseiller politique de Lucien Bouchard et de Michel Gauthier à la Chambre des communes, avant de...

Michel Sarra-Bournet est spécialiste de l’histoire politique, économique et intellectuelle du Québec. Il a complété un doctorat en histoire à l’Université d’Ottawa et poursuivi des études postdoctorales à l’École nationale d’administration publique. De 1993 à 2001, il a été conseiller politique de Lucien Bouchard...

Michel Sarra-Bournet est spécialiste de l’histoire politique, économique et intellectuelle du Québec. Il a complété un doctorat en histoire à l’Université d’Ottawa et poursuivi des études postdoctorales à l’École nationale d’administration publique. De 1993 à 2001, il a été conseiller politique de Lucien Bouchard et de Michel Gauthier à la Chambre des communes, avant de diriger la...

Extrait

Avec les Autochtones, les francophones hors Québec sont ceux qui paieront le plus lourd tribut à la suite de l’adoption de la loi constitutionnelle de 1867. C’est encore pis quand on tient compte de l’hostilité qui règne, à l’époque, envers ceux de confession catholique.
Le 5 mai 1871, le Parlement néo-brunswickois fait adopter la Common School Act, qui vise à mettre sur pied l’enseignement public dans cette province. Prétextant ainsi déconfessionnaliser le réseau, c’est en fait l’enseignement catholique qu’on cible, en privant l’enseignement confessionnel de toute subvention. On contribuait de cette façon à exclure les Acadiens des écoles publiques et à les contraindre à l’un des taux d’analphabétisme les plus élevés de tout l’Empire britannique.

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 330 p.
Dimensions 14,0 cm x 20,3 cm

Des mêmes auteurs

Vous aimeriez peut-être aussi...