Le Pari québécois : Heureux mais sans projet, le Québec peut-il rêver mieux?

Serge Cabana

15,37 US$

Résumé

La survie du Québec a toujours représenté un énorme pari. Après avoir survécu à la Conquête britannique et au joug de l’Église catholique, voilà que les Québécois délaissent, peu à peu, le projet indépendantiste, tout en se déclarant fort heureux de leur sort. Comme si la survie de leur société distincte n’était plus un enjeu. Une grave erreur.

Dans un style direct, puisant abondamment dans l’histoire et l’actualité, Serge Cabana démontre comment une grande réussite collective a pu, aujourd’hui, se transformer en paralysie sociale.
En débusquant sept freins – souvent étonnants – au développement social, l’essai entraîne le lecteur vers une analyse originale des conséquences en train de se dessiner pour le Québec, s’il ne sort pas de sa torpeur actuelle.
C’est souvent dans l’opulence et la félicité que sombrent même les plus grands empires. Le pari de la survie du Québec, propose l’auteur, dépend désormais de sa capacité à forger son nouveau destin non plus en fonction du pays, mais dans le contexte beaucoup plus large d’un monde en crise. Un pari risqué, aux enjeux élevés, qu’il appartient aux citoyens de relever. Les politiciens suivront.

Serge Cabana

Serge Cabana étudie le changement social au Québec depuis ses années à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu une...

Serge Cabana étudie le changement social au Québec depuis ses années à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu une maîtrise en service social. Il a...

Serge Cabana étudie le changement social au Québec depuis ses années à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu une maîtrise en service social. Il a mené, pendant plus de 30...

Serge Cabana étudie le changement social au Québec depuis ses années à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu une maîtrise en service social. Il a mené, pendant plus de 30 ans, une carrière en communication-conseil auprès des entreprises et universités québécoises. Ancien chroniqueur société à Infopresse, il a signé de nombreux reportages sur les tendances émergentes pour ...

Serge Cabana étudie le changement social au Québec depuis ses années à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu une maîtrise en service social. Il a mené, pendant plus de 30 ans, une carrière en communication-conseil auprès des entreprises et universités québécoises. Ancien chroniqueur société à Infopresse, il a...

Serge Cabana étudie le changement social au Québec depuis ses années à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu une maîtrise en service social. Il a mené, pendant plus de 30 ans, une carrière en communication-conseil auprès des entreprises et universités québécoises. Ancien chroniqueur société à Infopresse, il a signé de nombreux reportages sur les tendances émergentes pour Mainmise, ...

Extrait

 « Au Québec, les assemblées de cuisine connaissent, depuis quelque temps, un regain de popularité. Gabriel Nadeau-Dubois et Jean-Martin Aussant ont lancé leurs consultations sous le thème Faut qu’on se parle. Paul St-Pierre Plamondon a invité les gens, au nom du Parti Québécois, à discuter dans les cuisines des orientations du parti. L’idée est dans l’air du temps. Nous devons nous remettre à nous parler entre nous.

Ici, je pense à un vaste chantier, apolitique et pan-québécois, portant sur une nouvelle vision du Québec, et engageant la participation de tous, des écoliers aux aînés. Une opération pouvant s’échelonner sur deux ou trois ans. Qui se déroulerait en trois phases : une première étape de recherches d’idées ; une deuxième de débats à la grandeur du Québec ; la dernière phase se terminant par la tenue d’un grand référendum à caractère social. »

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 200 p.
Dimensions 15,2 cm x 22,9 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...