La Mezquita

Luc Mercure

22,95 CAD$

Résumé

Maria, Yvan, Carmen : trois écorchés que rien ne rapproche, sinon qu’ils ont pris des moyens extrêmes pour survivre à la souffrance qui les habite.

Maria a passé vingt ans au chevet de son mari ; l’abnégation est devenue sa profession de foi. Yvan, un contre-ténor homosexuel, regarde chaque scène de sa vie à travers un prisme déformant qui, en magnifiant son ego, lui permet de supporter revers et affronts. Carmen s’est bardée de cuir et de clous et pratique la poterie dans un hameau perdu de Catalogne.

Mais un jour Maria croise Yvan, puis Carmen, et ce qui était si longtemps resté tapi dans l’ombre de leurs psychés éclate. Leurs vies basculent, leurs destins s’entrecroisent et tissent un récit complexe ayant pour toile de fond l’opéra, une Espagne en crise, de jeunes hommes troublants, des morts violentes. Ils apprendront tous trois que pour survivre, il faut parfois rêver.

Luc Mercure

Luc Mercure a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en littérature à l’Université de Montréal, puis a enseigné au...

Luc Mercure a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en littérature à l’Université de Montréal, puis a enseigné au Collège de Valleyfield de 1989 à...

Luc Mercure a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en littérature à l’Université de Montréal, puis a enseigné au Collège de Valleyfield de 1989 à 2002. Depuis, il consacre une...

Luc Mercure a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en littérature à l’Université de Montréal, puis a enseigné au Collège de Valleyfield de 1989 à 2002. Depuis, il consacre une part importante de sa vie à l’écriture de ses romans, notamment La mort de Blaise et La faute de Roy Dupuis (Leméac, 2008 et 2010), ainsi que Port de mer (Québec Amérique, 2014). Veiller Pascal est son...

Luc Mercure a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en littérature à l’Université de Montréal, puis a enseigné au Collège de Valleyfield de 1989 à 2002. Depuis, il consacre une part importante de sa vie à l’écriture de ses romans, notamment La mort de Blaise et La faute de Roy Dupuis (Leméac, 2008 et 2010), ainsi que ...

Luc Mercure a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en littérature à l’Université de Montréal, puis a enseigné au Collège de Valleyfield de 1989 à 2002. Depuis, il consacre une part importante de sa vie à l’écriture de ses romans, notamment La mort de Blaise et La faute de Roy Dupuis (Leméac, 2008 et 2010), ainsi que Port de mer (Québec Amérique, 2014). Veiller Pascal est son huitième...

Extrait

Maria lui a ordonné deux fois de ne pas s’approcher d’elle; il ne l’a pas prise au sérieux. « Tu vas me chanter : “Toréador, en garde”, peut-être? »

Elle ne comprend pas ce qui s’est passé. Elle sort de la chambre, noue son foulard jaune sur ses cheveux, empoigne sa valise puis verrouille derrière elle la porte de sa maison.

Au bout de cinq cents pas, elle jette ses clés dans un puisard. Puis elle s’écroule.

— Ça va, madame?

Maria n’a pas le souvenir des derniers pas qu’elle a marchés. Le choc de sa tête contre le trottoir lui a fait retrouver ses esprits. Ses esprits : elle en a donc plusieurs? Que découvrira-t-elle encore d’elle-même qu’elle ne connaît pas?

Il n’y avait aucun être humain dans son champ de vision au moment où elle a perdu conscience. De quel hasard est apparu ce jeune homme qui lui demande comment elle va? L’a-t-il vue jeter ses clés dans le puisard?

Elle essaie de lui sourire qui lui tend la main et l’aide à se relever.

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 256 p.
Dimensions 5,0 cm x 8,0 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...