L’Homme de ma vie

Aline Apostolska

17,39 US$

Résumé

De Skopje à Paris, du Caire à Montréal en passant par Montpellier ou New-York, voici l’histoire d’une femme, de ses choix et de ses exils, tantôt consentis tantôt provoqués. Des villes et des hommes. Des hommes, comme autant de repères, de signes, de paroles : les amants bien sûr, mais aussi bien le père, le frère ou les fils.

Parallèlement à cette remarquable cartographie du désir, Aline Apostolska élabore, hors des dogmes et des méthodes, une somptueuse réflexion tant sur les relations entre les hommes et les femmes, que sur l’identité, l’altérité, la maternité et l’écriture comme incontournable territoire de la quête de soi.

S’il est vrai, comme on l’a déjà prétendu, que le récit est un genre fondamentalement impudique, voici le livre de l’impudeur obligée et assumée. Car si le geste même d’écrire suppose une certaine perversité, Aline Apostolska nous démontre, dans une écriture bouleversante, que cela doit s’exercer sans aucune compromission et en toute «connaissance de cause».

Aline Apostolska

D’origine macédonienne mais de culture française, Aline Apostolska parle cinq langues. Très vite, elle se sent attirée par...

D’origine macédonienne mais de culture française, Aline Apostolska parle cinq langues. Très vite, elle se sent attirée par les métiers de la...

D’origine macédonienne mais de culture française, Aline Apostolska parle cinq langues. Très vite, elle se sent attirée par les métiers de la communication. Elle a travaillé comme...

D’origine macédonienne mais de culture française, Aline Apostolska parle cinq langues. Très vite, elle se sent attirée par les métiers de la communication. Elle a travaillé comme journaliste autant pour la presse écrite que pour la radio. En plus d’avoir dirigé une collection aux Éditions Dangles de 1991 à 1997, elle a publié 18 ouvrages, en France, entre 1986 et 1997. À son...

D’origine macédonienne mais de culture française, Aline Apostolska parle cinq langues. Très vite, elle se sent attirée par les métiers de la communication. Elle a travaillé comme journaliste autant pour la presse écrite que pour la radio. En plus d’avoir dirigé une collection aux Éditions Dangles de 1991 à 1997, elle a...

D’origine macédonienne mais de culture française, Aline Apostolska parle cinq langues. Très vite, elle se sent attirée par les métiers de la communication. Elle a travaillé comme journaliste autant pour la presse écrite que pour la radio. En plus d’avoir dirigé une collection aux Éditions Dangles de 1991 à 1997, elle a publié 18 ouvrages, en France, entre 1986 et 1997. À son arrivée à...

Extrait

Au fond, je vous raconte ces histoires pour les mêmes raisons que vous les lisez. Ma petite histoire n’est qu’une version de la vôtre. Un éclat d’humanité. On en revient toujours au même point. Les hommes. Les femmes. Le Soleil. La Lune. La nuit. Le jour. Les relations entre les hommes et les femmes. Des rondes entre le Soleil et la Lune. Le jour qui court toujours après la nuit. Tant et tant de dérisoires petits tours de piste. Dans l’histoire de chacun des bouts d’histoire des autres. En chacun, des échos du tintamarre général. Et puis un jour, une nuit, plus rien. Le silence. L’oubli. La mémoire d’une petite histoire dans laquelle on se reconnaît, en oubliant même le nom de celle ou de celui qui en a inscrit la trace.

Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 208 p.

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...