Philippe H. ou La Malencontre

Mylène Fortin

19,95 CAD$

Résumé

Ça y était, sa voix me bouffait le cœur. Je bavais littéralement, j’avais envie de lécher le combiné, de le presser contre mes seins, de l’avaler, et oups... La ligne... La ligne coupée... JE VENAIS DE RACCROCHER AU NEZ DE PHILIPPE H.!

Hélène étudie en psychologie. Elle prend très au sérieux l’élaboration de son mémoire, qu’elle prévoit articuler autour de la question du désir. Mais de quelle utilité lui seront ses connaissances théoriques lorsqu’elle sera happée par le charme de Philippe H.? Par l’odeur, le regard, les biceps de Philippe H.?!

Déchirée entre sa quête intellectuelle et son obsession viscérale, Hélène se verra forcée d’entreprendre une sorte de voyage initiatique de Montréal jusqu’en Gaspésie, où elle sera confrontée aux racines de ses névroses. Car pour Hélène, le réel semble toujours douteux, énigmatique, trafiqué... Voilà enfin l’occasion d’enlever chaque couche de fard et de révéler l’origine du désir qui l’assaille.

Mylène Fortin

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces, en plus de son premier roman, Philippe H. ou La Malencontre, et de Noir sur blanc, un guide d’improvisations littéraires.

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces, en plus de son premier roman, Philippe H. ou La Malencontre, et de Noir sur blanc, un guide d’improvisations...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces, en plus de son premier roman, Philippe H. ou La Malencontre, et de Noir sur blanc, un guide d’improvisations littéraires.

Extrait

Philippe H. s’est glissé sur la banquette arrière du taxi. Philippe H. avec son odeur de vie, de vie qui n’en finit pas de vibrer, de s’éveiller. Je lui résistais très bien avant, irréprochable. Mais en moins de deux, la portière et ce demi-dieu se sont serrés sur mon corps comme un étau et, sans avertissement, mon nez s’est niché dans le cou de Philippe H.

L’odeur a provoqué une sensation mille fois plus exaltante qu’un tour de manège: une sensation relevant d’un registre sacré, divin. La main de Philippe H. s’est posée sur ma cuisse. J’ai senti mon ventre s’agiter, mon sciatique élancer jusque dans ma jambe. Mes doigts ont plongé au fond de mon sac à main, fourragé fiévreusement, tâté mon brillant à lèvres, un stylo-bille, mon portefeuille. Je me suis rappelé que mon sac était fait de tripes de vélo, le mot «tripes» a résonné dans ma tête, des entrailles se sont immiscées dans mon imagerie mentale. Ventre ballon, cage thoracique, ventre ballon, cage thoracique, ventre ballon, cage thoracique. L’ongle de mon petit doigt s’est retourné, j’ai crié : « Rue Chambord, c’est ici! »

Dès l’arrêt du véhicule, j’ai fourré quelques billets dans la main du chauffeur, foncé sur la porte de mon condo, replongé la main dans mon sac de tripes, rencontré une substance visqueuse jaillie d’un tube de crème mal fermé, saisi une clé poisseuse, glissé la clé dans la serrure, poussé de toutes mes forces. La porte a cédé brusquement pour me laisser choir dans le corridor encombré de chaussures. Le taxi tournait sur la rue Marie-Anne. Personne en vue. Philippe H. et son odeur de fin du monde quittaient mon champ magnétique. Ouf!

Critiques
« Philippe H. ou La Malencontre est le récit de cette fuite en avant, orchestrée par la langue rythmée, vive et inventive de Mylène Fortin. » 
David LaporteNuit Blanche
« La dernière page tournée, on sort la tête du livre le cœur gonflé d’espoir pour la protagoniste et pour soi-même. Le bonheur est peut-être à la portée de la main, même en vivant avec l’anxiété. En gros, le premier roman de Mylène Fortin remplit plusieurs caractéristiques de la chicklit ou de la fiction pour jeunes adultes, mais avec une pointe de finesse qui le fait basculer dans le roman psychologique. Une excellente lecture pour la fin des vacances, avec tout de même un bel exercice de réflexion à faire. » 
Charlotte MercilleBible Urbaine
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 152 p.
Dimensions 12,7 cm x 20,3 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...