Quand il fait triste Bertha chante

Rodney Saint-Éloi

19,12 US$

Résumé

Dans ce récit admirablement écrit, l’auteur rend hommage à sa mère, Bertha. Cette grande dame noire à l’énergie et à la générosité exemplaires, « amoureuse de l’amour », vient de mourir. Rodney, son fils aîné, raconte l’enfance bleue au pays natal, leur chemin d’exil, elle à New York, lui à Montréal. Le fils dialogue avec la mère. Lui, il est celui qui a grandi sous la dictature, qui rêvait d’être écrivain et qui parvient à mettre des mots sur la colère, la peine, la joie, le courage et l’amour. Elle, elle est la mère qui porte la mémoire du « pays-pourri » et la lumière de l’espoir. La parole de Bertha, poignante et belle, fait entendre la musique et la dignité de cet art d’être mère.

Rodney Saint-Éloi

Tout en racontant la vie de Bertha, son fils Rodney nous offre, en creux, un portrait de lui-même. Il est celui qui a grandi...

Tout en racontant la vie de Bertha, son fils Rodney nous offre, en creux, un portrait de lui-même. Il est celui qui a grandi sous la dictature, qui...

Tout en racontant la vie de Bertha, son fils Rodney nous offre, en creux, un portrait de lui-même. Il est celui qui a grandi sous la dictature, qui travaillait dans un journal pourri au «...

Tout en racontant la vie de Bertha, son fils Rodney nous offre, en creux, un portrait de lui-même. Il est celui qui a grandi sous la dictature, qui travaillait dans un journal pourri au « pays-pourri », et qui a fini, lui aussi, par s’exiler. Il est celui qui rêvait d’être écrivain et qui l’est devenu. Il est celui qui parvient à mettre les mots sur la colère, la peine, la joie, le...

Tout en racontant la vie de Bertha, son fils Rodney nous offre, en creux, un portrait de lui-même. Il est celui qui a grandi sous la dictature, qui travaillait dans un journal pourri au « pays-pourri », et qui a fini, lui aussi, par s’exiler. Il est celui qui rêvait d’être écrivain et qui l’est devenu. Il est celui qui...

Tout en racontant la vie de Bertha, son fils Rodney nous offre, en creux, un portrait de lui-même. Il est celui qui a grandi sous la dictature, qui travaillait dans un journal pourri au « pays-pourri », et qui a fini, lui aussi, par s’exiler. Il est celui qui rêvait d’être écrivain et qui l’est devenu. Il est celui qui parvient à mettre les mots sur la colère, la peine, la joie, le courage de...

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 304 p.
Dimensions 12,7 cm x 21,6 cm

Vous aimeriez peut-être aussi...