Gaby Bernier - Tome 3

Pauline Gill

7,87 US$

Résumé

Résolue à faire un pied de nez à la grisaille de la Deuxième Guerre mondiale et aux restrictions imposées par le gouvernement, Gaby Bernier fait preuve d’ingéniosité dans la création de vêtements de qualité et à la portée de tous les budgets. À ce défi s’en ajoute un plus intime : elle doit contrôler les élans de son cœur, qui ramènent sans cesse sa pensée vers James, le beau soldat américain rencontré vingt ans plus tôt. Espérant des retrouvailles que tous autour d’elle croient impossibles, Gaby voit sa force de caractère et sa joie de vivre se fendiller… Mais l’acte créateur lui apporte un baume à nul autre comparable et il la propulsera plus loin encore sur le chemin de la réussite.

Pauline Gill

Après avoir enseigné au secondaire et au collégial, Pauline Gill se dévoue à la recherche et à l’écriture depuis 1990....

Après avoir enseigné au secondaire et au collégial, Pauline Gill se dévoue à la recherche et à l’écriture depuis 1990. Elle est notamment l’auteure...

Après avoir enseigné au secondaire et au collégial, Pauline Gill se dévoue à la recherche et à l’écriture depuis 1990. Elle est notamment l’auteure de Marie-Antoinette, La dame ...

Après avoir enseigné au secondaire et au collégial, Pauline Gill se dévoue à la recherche et à l’écriture depuis 1990. Elle est notamment l’auteure de Marie-Antoinette, La dame de la rivière Rouge, Les Enfants de Duplessis, Et pourtant elle chantait et des séries best-sellers La Cordonnière et Docteure Irma. Elle a également rédigé de nombreuses chroniques pour le Journal de ...

Après avoir enseigné au secondaire et au collégial, Pauline Gill se dévoue à la recherche et à l’écriture depuis 1990. Elle est notamment l’auteure de Marie-Antoinette, La dame de la rivière Rouge, Les Enfants de Duplessis, Et pourtant elle chantait et des séries best-sellers La Cordonnière et Docteure Irma. Elle a...

Après avoir enseigné au secondaire et au collégial, Pauline Gill se dévoue à la recherche et à l’écriture depuis 1990. Elle est notamment l’auteure de Marie-Antoinette, La dame de la rivière Rouge, Les Enfants de Duplessis, Et pourtant elle chantait et des séries best-sellers La Cordonnière et Docteure Irma. Elle a également rédigé de nombreuses chroniques pour le Journal de ...

Extrait

Mme Courey dodelina la tête puis confia, les mains en parenthèses autour de sa bouche :

— J’aimerais qu’on dise de la robe que vous allez m’offrir : « C’est la plus belle de toutes les créations Bernier. »

Gaby demeura sans voix, le regard figé d’étonnement.

— Je vous laisse y penser? Téléphonez-moi quand vous aurez imaginé le chef-d’œuvre.

« Si je m’attendais à ça ! Décidément, cette dame a bien l’intention de rattraper le temps perdu. »

Gaby referma la porte derrière sa cliente, non sans prendre le temps de humer une bouffée d’air qui fouetta son envie de sortir. Le temps d’en informer Éva, elle partit marcher vers le fleuve. L’impression de n’avoir pas assez d’une tête pour trouver une solution à chacun de ses soucis alourdissait sa marche. À l’approche du Saint-Laurent, une brise vivifiante caressa son visage. Elle s’en laissa imprégner, consciente du bien-être qu’elle pouvait ressentir en dépit du silence de James, des responsabilités inhérentes à son travail et des appréhensions que lui inspiraient ses proches. Soudain, les exigences de Mme Courey lui apparurent comme un cadeau de la vie. N’avait-elle pas constaté, à maintes reprises, que l’acte créateur lui apportait un baume à nul autre comparable ? « La plus belle des robes de bal jamais conçues au Salon de Gaby Bernier est sur le point de voir le jour. Son style est là, dans ma tête. De plus en plus clair... Il vient de me réchauffer le cœur. Pure délectation. »

En après-midi, Gaby se hâta de compléter des modèles de robes pour Molly et pour sa sœur. Elle anticipait le moment où elle se retrouverait seule sur l’étage. La sérénité de sa salle de coupe stimulait son imaginaire. Le crépuscule apportait avec lui une ferveur tranquille. Tout ce qu’il fallait pour guider sa main sur une feuille de papier. S’y dessina... « Une des créations les plus romantiques jamais confectionnées », songea Gaby. Une robe de chiffon de soie brune étagée, finie à la main, avec une écharpe longue de plusieurs verges, nouée deux fois autour de la taille et drapée flatteusement autour des hanches. « Je n’ai qu’à libérer mon esprit de toute crainte et de toute réserve pour que l’inspiration vienne », voulut-elle se souvenir.

Critiques

« Pauline Gill nous donne envie de porter les créations de Gaby, de revivre ces années où tout changeait au Québec, car elle sait insuffler une vie à ses personnages que nous avons oubliés grâce à des recherches méticuleuses. »

Chrystine BrouilletSalut, Bonjour ! week-end

« Avec le charmant personnage de Gaby, Pauline Gill mêle adroitement l’histoire de la mode mondiale à celle du Montréal d’antan, nous entrainant notamment dans le milieu du jet-set de l’époque. »

Lisanne Rheault-Leblanc7 jours

« Gaby Bernier dépeint Gaby, la femme amoureuse, qui tente de retrouver son amour de jeunesse... »

Marie-France BornaisJournal de Montréal

« ... l’acte créateur lui apporte un baume à nul autre comparable et il la propulsera plus loin encore sur le chemin de la réussite. »

André MaccabéeCité Boomers, Internet

« Chapeau à l’auteure, qui rappelle brillamment l’importante contribution de cette personne d’exception dans l’histoire de la mode québécoise »

Info-Culture

« Pauline Gill nous fait découvrir une femme au multiple talents et au destin hors du commun... à consommer à bonheur ! »

Les Éditions de la Noraye
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 352 p.
Dimensions 6,0 cm x 9,0 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...