Sale temps pour les émotifs

Jean-François Beauchemin

20,17 US$

Résumé

Qu’ont en commun Barack Obama, Céline Dion, Albert Einstein et Antoine de Saint-Exupéry? Ils ont tous inspiré à Jean-François Beauchemin une courte histoire parmi la centaine qui compose ce recueil à la fois fantaisiste et introspectif. Neuf dessins de l’auteur parsèment le livre.

Jean-François Beauchemin

Jean-François Beauchemin est écrivain depuis près de vingt-cinq ans. Il propose une œuvre pensive, tout aussi lucide que...

Jean-François Beauchemin est écrivain depuis près de vingt-cinq ans. Il propose une œuvre pensive, tout aussi lucide que ludique. Il est l’auteur,...

Jean-François Beauchemin est écrivain depuis près de vingt-cinq ans. Il propose une œuvre pensive, tout aussi lucide que ludique. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles...

Jean-François Beauchemin est écrivain depuis près de vingt-cinq ans. Il propose une œuvre pensive, tout aussi lucide que ludique. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007).

Jean-François Beauchemin est écrivain depuis près de vingt-cinq ans. Il propose une œuvre pensive, tout aussi lucide que ludique. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007).

Jean-François Beauchemin est écrivain depuis près de vingt-cinq ans. Il propose une œuvre pensive, tout aussi lucide que ludique. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007).

Critiques
En embrassant du regard et de l’esprit l’ampleur d’un monde et d’une humanité pétris de contradictions, Jean-François Beauchemin marche en équilibre sur le mince fil qui sépare le banal du grandiose. Il ouvre ainsi son recueil à une multitude de lectures et de réalités, semant au passage quelques miettes d’or à ceux qui ouvriront les yeux… ou le cœur.
septembre 2019 Le devoir
Il faudrait tout citer tant les perles se succèdent. On en retient une que déjà le texte suivant la déclasse. Relire s’impose pour savourer tous les détails dont ce bouquin fourmille. Et l’inventivité a d’autant bon goût que la langue de Beauchemin est riche et limpide.
Josée Boileau Journal de Montréal
Beauchemin s’amuse et a bien rempli la demande: il rend un ouvrage complet et on en redemande.
Clara Lacroix Les Bouquineries
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 392 p.
Dimensions 12,7 cm x 18,4 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...