Nouveau
La traque du Phénix

La traque du Phénix

Marie-Anne Legault

18,92 US$

Résumé

Sur un piano public du Vieux-Montréal, un vagabond à l’esprit torturé exécute à la perfection un concerto de Rachmaninov.

Le même homme, incapable de dire son nom ni d'où il vient, peut transformer un ragoût en repas divin, solutionner d’impossibles calculs et échanger des propos décousus dans n'importe quelle langue. Encore, le prodige anonyme disperse dans les coins malfamés d’éblouissants graffitis, dont la signature orientale, énigmatique, jette sur lui de lourdes suspicions.

Qui est donc cet inconnu à la tête de naufragé qu’on surnomme « le Phénix »? Quels liens le rattachent à une pianiste chinoise virtuose, un pâtissier espagnol magistral, une mathématicienne anglaise surdouée, et tant d’autres génies à travers le monde? Un improbable tandem formé d’une travailleuse de rue, dévouée et candide, et d’une neuropsychologue, opiniâtre et incrédule, se lance sur la piste de l’oiseau rare.

Portée par une écriture somptueuse, cette odyssée nous pousse aussi loin qu’à Babylone, à la conquête des mystères du génie et des vertus salvatrices de l’art.

Marie-Anne Legault

Originaire de l’Abitibi, Marie-Anne Legault s’installe à Montréal pour faire des études en communication. Sa passion pour...

Originaire de l’Abitibi, Marie-Anne Legault s’installe à Montréal pour faire des études en communication. Sa passion pour la transmission des savoirs...

Originaire de l’Abitibi, Marie-Anne Legault s’installe à Montréal pour faire des études en communication. Sa passion pour la transmission des savoirs l’amène, au fil des ans, à...

Originaire de l’Abitibi, Marie-Anne Legault s’installe à Montréal pour faire des études en communication. Sa passion pour la transmission des savoirs l’amène, au fil des ans, à écrire et à éditer divers ouvrages de référence pour le compte de Québec Amérique. Le Museum est son premier roman ; l’œuvre improbable d’une rédactrice scientifique qui, sans crier gare, sombre...

Originaire de l’Abitibi, Marie-Anne Legault s’installe à Montréal pour faire des études en communication. Sa passion pour la transmission des savoirs l’amène, au fil des ans, à écrire et à éditer divers ouvrages de référence pour le compte de Québec Amérique. Le Museum est son premier roman ; l’œuvre improbable...

Originaire de l’Abitibi, Marie-Anne Legault s’installe à Montréal pour faire des études en communication. Sa passion pour la transmission des savoirs l’amène, au fil des ans, à écrire et à éditer divers ouvrages de référence pour le compte de Québec Amérique. Le Museum est son premier roman ; l’œuvre improbable d’une rédactrice scientifique qui, sans crier gare, sombre dans la...

Extrait

Elle répète qu’on peut difficilement communiquer avec lui. Le bonhomme reste constamment sur le qui- vive, pris par moments de démangeaisons, de tics, il se gratte furieusement l’épiderme ou chasse des mouches invisibles en battant l’air de ses bras. Lorsqu’on le questionne, il n’est pas fichu de dire son nom ni d’où il vient, ne fait que ressasser les mêmes vers ou quelque discours irrationnel, par exemple sur les horreurs qu’il aurait endurées pendant la Deuxième Guerre, et même pendant la Première Guerre, dans les tranchées de Gallipoli. L’affaire, souligne Sarah, c’est qu’un bon siècle nous sépare de cette guerre. — C’est bon, je sais compter. Sarah continue sans broncher. Elle liste les multiples délires de l’halluciné, lequel évoque Pérouse, Gallipoli, Londres ou Babylone, sans distinction. Il peut monolo­guer sur la chasse à la girafe dans le désert du Kalahari, puis déraper soudain et parler des Vietcongs, insistant sur l’infinie tristesse des pluies de mousson après la chute de Saigon. Il semble réellement traumatisé par ce qu’il dit avoir vécu, on croirait une bête traquée. L’homme sursaute chaque fois qu’une porte claque, ou au moindre martèlement de bottes, il en tremble de la tête aux pieds. À l’entendre, il a souffert sur plusieurs fronts, toutes époques confondues. — OK, ton gars divague. Mais pour le moment, pas de quoi fouetter un chat. L’autre sourit, l’œil espiègle. — Vrai. Jusqu’à la semaine dernière.

Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Dimensions 12,7 cm x 21,6 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...