Philippe H. dans l’angle mort

Mylène Fortin

22,95 CAD$

Résumé

J’avais peur de tout, tout le temps. Peur, peur, peur. Le jour comme la nuit. Peur de prendre la route, peur de parler trop fort, peur de me mettre à pleurer sans jamais m’arrêter, peur de m’évanouir, peur de mes souvenirs, peur d’oublier, peur que mes parents meurent, peur que ma soeur ne revienne jamais du fin creux de l’Afrique, peur de me sentir envahie, peur de me sentir seule, peur d’être dépendante de mon ô combien désirable Philippe H., peur d’être nymphomane, peur d’être mythomane, peur d’être étiquetée dysfonctionnelle, peur de vivre un épisode psychotique, peur d’être anorexique, peur d’avoir des champignons sous les ongles, peur des poux, peur des vers, peur que l’envie de mourir ne me quitte jamais, peur, peur, peur.
Hélène est en couple avec l’homme de ses rêves, mais ça ne règle pas tout, au contraire. Malgré la psychanalyse et le yoga, quelque chose l’entraine vers des zones obscures. Et si cette folie rimait avec grandeur et beauté ?

Mylène Fortin

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces, en plus de son premier roman, Philippe H. ou La Malencontre, et de Noir sur blanc, un guide d’improvisations littéraires.

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces, en plus de son premier roman, Philippe H. ou La Malencontre, et de Noir sur blanc, un guide d’improvisations...

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire, et est doctorante en création littéraire à l’UQÀR. Également formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces, en plus de son premier roman, Philippe H. ou La Malencontre, et de Noir sur blanc, un guide d’improvisations littéraires.

Extrait

Le manque de sommeil a fini par atteindre le degré où les rêves se foutent d’attendre la nuit pour se faire leur petit party. Une fois, je crois même être demeurée à rêvasser à une intersection durant plus de cinquante minutes. Cinquante minutes de rêves éveillés à me faire contourner par des automobilistes irrités. Cinquante minutes ! Tout ce temps gaspillé alors qu’il y avait tant de causes écologiques et humanitaires à défendre ! Pourquoi demeurer si préoccupée par mon insignifiant nombril de trentenaire inutile ? N’aurais-je pas dû tout naturellement prioriser les rénovations nécessaires à la sauvegarde du patrimoine familial ? N’aurais-je pas dû avoir une carrière, un mari, un chien, un fonds de pension et une horloge biologique qui veut des bébés, genre, TOUT DE SUITE ?

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 200 p.
Dimensions 12,7 cm x 20,3 cm

De la même auteure

Vous aimeriez peut-être aussi...