Quelques pas dans l’éternité

Jean-François Beauchemin

19,95 CAD$

Résumé

Voici l’occasion pour le lecteur de s’approcher d’une pensée, d’une imagination et d’une sensibilité happées par le processus de création littéraire. Ces calepins aux allures de roman renferment en effet l’essentiel des notes prises durant l’année 2012 par Jean-François Beauchemin en marge de son travail d’écrivain. L’ensemble forme le portrait sans complaisance d’un être toujours à l’affût de ce destin que les faits, les songes, les sentiments et les idées semblent patiemment aménager pour lui. Chacune de ces brèves incursions dans la méditation de l’homme constitue une borne, marquant non seulement le passage du temps, mais aussi la voie d’un esprit sans cesse en mouvement, hanté, ému, indigné, traversé par le doute et, surtout, imprégné de l’intense joie qu’éprouve le créateur penché sur son ouvrage.

Mais au-delà du regard que l’auteur pose sur lui-même et sur son métier, se dessine une vision élargie des hommes et du monde. Et c’est ainsi que ce livre qu’on croyait à part dans l’œuvre de Jean-François Beauchemin se révèle sous nos yeux comme l’un des piliers de celle-ci, témoignant d’une âme plus que jamais portée par un inlassable idéal de progrès et d’humanisme.

Avec quinze dessins de l’auteur.

Jean-François Beauchemin

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les ...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les Choses ...

Extrait

Il n’y a pas de mystère : si le protagoniste principal que je mets dans mes livres me ressemble tant, c’est qu’il s’agit évidemment de moi-même. Ma vie, bien sûr, n’est pas plus intéressante qu’une autre. Mais je crois profondément à cette idée paradoxale que, pour toucher à l’universel, l’écrivain doit passer par l’étroit chenal de sa propre personne, atteindre cette sorte de territoire commun à tous les humains qui se situe tout au fond de lui-même. C’est un art en soi. Je ne suis pas sûr de toujours y parvenir. Lorsque je me relis, je rencontre bien dans certaines pages cet être universel que je tente de cerner. Puis je le perds à la page suivante, comme si les mots étaient insuffisants pour saisir un peu longuement cette substance changeante dont est faite la nature humaine. Je me dis souvent que la question de l’art, de tous les arts, est peut-être dans cette quête.

Et puis, si j’ai de moins en moins recours à un personnage, c’est que je ne me résigne plus guère à laisser parler en mon nom un être qui n’existe pas dans la réalité.

ISBN
Date de parution
Nombre de pages 488 p.

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...