Garage Molinari

Jean-François Beauchemin

11,52 US$

Résumé

En ces jours pénibles où il doit faire le deuil de sa mère, Jérôme, 20 ans, décide d’abord de donner une famille à son demi-frère Jules, 7 ans, en se mettant en ménage avec sa voisine d’HLM, Joëlle. Tout va bien sauf que, depuis le départ de leur mère, son petit frère est resté bloqué mentalement, alors que Jérôme lui-même ne peut qu’ouvrir les robinets lors de moments de grande émotion. Une fable ni ancienne ni moderne, sans âge, et qui cependant traite du temps qui passe.

Jean-François Beauchemin

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les ...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les Choses ...

Extrait

Plus tard dans mon lit je me suis rappelé que j’avais vingt ans et Jules sept, et comme orphelin j’ai pensé qu’à cet âge pour la question du deuil familial mon demi-frère et moi on n’était encore tous les deux que des oisillons. La preuve c’est qu’à ce moment mon traumatisme a commencé à faire des siennes. Au milieu de la nuit j’ai quitté mon lit en douce et j’ai ouvert tous les robinets dans l’appartement. À la fin Jules s’est réveillé à cause du vacarme des chutes, et quand il a aperçu le Mississippi qui faisait son chemin partout dans la maison il a crié avec ses yeux écarquillés non mais, qu’est-ce qu’c’est qu’toute cette eau ?! Puis il a couru pour fermer et on a commencé tous les deux à éponger à genoux et à trois heures du matin. Au bout d’un moment mais plus calmement, dans son pyjama tout mouillé Jules a redemandé non mais Jérôme, qu’est-ce qu’c’est qu’toute cette eau ? et avec maman dans la tête j’ai répondu c’est mon inexpérience dans l’effondrement de la famille.

ISBN 978-2-7644-3400-0
Date de parution 2017-08-16
Nombre de pages 296 p.
Dimensions 10,7 cm x 17,8 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...