Le Petit Pont de la Louve

Jean-François Beauchemin

Illustrations de Marie-Danielle Leblanc, © Sodart

15,37 US$

Résumé

Mathilde porte une jolie robe bleue, elle a un sacré caractère et des oreilles si grandes qu’elle se trouve désastreusement moche. Pour apaiser son tourment, ses parents lui proposent d’adopter un animal de compagnie. Contre toute attente, Mathilde optera pour un serpent. Cet ami interminable, silencieux et un peu mystérieux deviendra vite son confident le plus sûr. Mieux encore, il renouvellera son regard sur le monde et lui fera découvrir une chose importante : la liberté. C’est-à-dire le contraire de la tyrannie. La tyrannie de l’apparence physique, bien sûr, mais aussi celle de la vieillesse, de l’attachement, du corps et de quelques autres choses encore. Cette histoire est avant tout un éloge de l’amitié, source de réconfort, de joies nombreuses et, parfois même, de redécouverte de soi.

Jean-François Beauchemin

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les ...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les Choses ...

Marie-Danielle Leblanc, © Sodart

Extrait

Accroupie sur la berge, j’ai regardé longtemps mon reflet dans l’eau fuyante. Était-ce encore moi, cette fillette aux traits étranges? Ou alors les années m’étaient-elles déjà passées dessus ? Le temps, comme chez tous les vieillards, m’avait-il donc déjà allongé au passage non seulement les oreilles, mais aussi le nez ? Était-ce lui, le temps, qui avait tiré vers le bas sur mes paupières et sur mes joues, déposé sur mes cheveux tout ce gris ? Mais peut-être aussi la Louve elle-même se jouait-elle de moi, entremêlant ma propre jeunesse et ma vieillesse à venir dans ses rides fines, sur le dos de ses vaguelettes argentées. À portée de main, une vieille carpe m’observait.

Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 120 p.
Dimensions 14,0 cm x 21,6 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...