Turkana Boy

Jean-François Beauchemin

15,37 US$

Résumé

Monsieur Bartolomé coule des jours paisibles en compagnie de son fils jusqu’au jour où celui-ci disparaît mystérieusement. Ce fils qui le tenait parmi les hommes n’est plus. Son départ marque le début d’une quête chez monsieur Bartolomé à propos de la vie et de son essence. Guidé par son instinct, il tentera de chercher des réponses à ses questions dans l’observation minutieuse de son environnement. Constamment habité par le souvenir de son fils perdu, il souhaite transcender sa douleur en allant à la rencontre de quelque chose de plus grand que lui-même.

Jean-François Beauchemin

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les ...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires...

Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, Jean-François Beauchemin propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel. Il est l’auteur, notamment, du Jour des corneilles (Prix France-Québec 2005) et de La Fabrication de l’aube (Prix des libraires 2007). Comme enfant je suis cuit, Garage Molinari et Les Choses ...

Extrait

Des lois étaient écrites sur les murs, les emballages, les panneaux routiers, dans les tribunaux, aux douanes, au coin des rues. Il ne les entendait pas beaucoup, il allait là où des choses plus intéressantes l’attendaient : il s’assoyait aux terrasses et regardait le lent édifice des voitures couché le long des foules. Il aimait aussi ces foules-là, chargées d’âmes et de hâtes, poursuivant d’excentriques grossesses. Sur les toits haut perchés, des grues s’approchaient des troupeaux contenus dans les nuages. Le métal mangeait la hauteur, mordait au réel comme l’aube dans un fruit. Une pluie descendait, jetait sur le monde sa tissure. Soudain, une envolée de charbon : l’obscurité. Les gratte-ciel tombaient au lac droit de la Grande Ourse. C’étaient les jours de monsieur Bartolomé sur la Terre, ses regards appuyés à la lumière.

Thèmes et genres
ISBN
Date de parution
Nombre de pages 144 p.
Dimensions 14,0 cm x 21,6 cm

Du même auteur

Vous aimeriez peut-être aussi...